mardi 27 avril 2010

BUR...QUOI ?








Il y a eu " Le voile d'Isis", qu'avait évoqué Nerval.
Il y a eu le "voile du mystère"...

Et aujourd'hui, un voile plus terre à terre,
celui de la burqa
qui pourrait bien aider à
"Cacher la merde au chat"

Car c'est quasi caché par une burqa que Trichet a murmuré quelques aveux...




JC Trichet, directeur de la BCE, le 9 avril :


http://www.romandie.com/infos/news2/201004091953190AWP.asp



Comme c'est court (et que mes liens ne s'affichent pas en bleu...), copie de ce très intéressant article :

--------------------------------------------------------

BCE/Trichet: "obligation" de rendre le système financier "plus solide"
Milan (awp/afp) - La communauté internationale a "l'obligation" de rendre le système financier "plus solide" car les contribuables n'accepteront pas de payer à nouveau pour renflouer les banques, a souligné vendredi le président de la BCE, Jean-Claude Trichet.
"Nous avons une obligation absolue de rendre le système financier mondial plus solide et durable et la communauté internationale est tout à fait consciente de cette nécessité", a déclaré M. Trichet à l'université Bocconi de Milan, selon une copie de son discours publié sur le site internet de la Banque centrale européenne.
"Nous ne pouvons pas nous permettre d'être à nouveau dans une situation dramatique au niveau mondial et nous ne pouvons pas non plus nous attendre à ce que les contribuables soient prêts à mettre encore jusqu'à 25% du PIB à risque pour prévenir un écroulement dans le secteur financier", a-t-il ajouté.
M. Trichet a répété par ailleurs que la reprise serait "modeste" en Europe et qu'il fallait que les Etats européens assainissent rapidement leurs finances publiques.
rp
(AWP/09 avril 2010 19h53)

----------------------------------------------------------------


A remarquer :


les contribuables n'accepteront pas de payer à nouveau pour renflouer les banques

nous ne pouvons pas non plus nous attendre à ce que les contribuables soient prêts à mettre encore jusqu'à 25% du PIB à risque pour prévenir un écroulement dans le secteur financier", a-t-il ajouté.


Note : DSK, Sarkozy,..., nous avaient bassiné avec une bonne gestion de la crise, les banques ont remboursé,...

Trichet avoue que les contribuables ont payé pour les banques, et donne des chiffres : 25 % du PIB !



Nous avons une obligation absolue de rendre le système financier mondial plus solide et durable

Note : "plus solide et plus durable",...
Voilà qui me rappelle :

-----------------------------------------------------------------------

Discours à Paris du 6 février 2007 par S ROYAL

«… Je ne parle pas, bien sûr, du salaire, de l’argent du travail, mais du
profit facile. Pas l’argent du labeur mais le profit rapace…le profit
fainéant. Pas l’argent du risque pris par l’entrepreneur mais celui de la
spéculation. Les profits avides de toujours plus… les marchés sans foi ni loi. Ces profits arrogants qui se
rêvent sans contraintes, sans contrôle, sans contre-pouvoirs…. »


Extrait de « Et Maintenant », édité début 2007 (S. Royal répond à MF
Colombani entre 2005/2006), une annonce dans ce livre du pacte présidentiel qui allait naître de la première démarche de démocratie participative.

« BANQUE CENTRALE: Les pays européens sont partagés entre deux positions. Certains
pensent que la monnaie est une affaire trop compliquée pour être confiée aux
responsables politiques et, à travers eux, aux citoyens. Et d’autres, comme moi,
pensent que la politique doit avoir le dernier mot… »

----------------------------------------------------------------------

A noter : le pacte présidentiel voulait la reprise du contrôle de la BCE par le monde politique, par les élus, donc.

Mais l’électorat n’a pas voulu. Parce que « on » avait bien insisté sur le fait que Ségolène Royal n’a pas d’idées. Il me semble pourtant que dans les deux extraits ci-dessus la crise était annoncée, et les parades déjà prêtes. Mais « on » a préféré la gestion Sarkozy-DSK. Mourons donc plus vite, ce sera un geste civique, puisqu’il paraît qu’il y a trop de monde sur cette Terre en perdition. Mais « on » étudie la solution à ce problème : bientôt un milliard de personnes seront mortes de faim, et le « vaisseau » sera ainsi allégé…

Depuis un sinistre 6 mai, notre BCE a donné aux banques privées en difficulté plus de 300 milliards d’euros rien que pour la période juin - fin septembre 2008. Et ce n’est pas fini… Mais ce qui est perdu pour les contribuables ne l’est pas pour tout le monde : en France, les traders d’une seule banque, BNP-Paribas se sont vautrés dans cinq milliards d’euros de boni 2009. Aux USA, les traders ont empoché 150 milliards de dollars de boni !


Mais soyons sérieux : aujourd’hui, priorité à la burqa, et à la nouvelle crise politique grave dans une Belgique… qui doit pourtant assumer la présidence européenne le 1er juillet.

Il y a donc bien plus urgent que ces problèmes bassement matérialistes de crise, de banques, de finances,…que je me permets d’évoquer.

Je ne saurai jamais vivre avec mon temps : je parle de fric, quand il faudrait parler en flamand de mode féminine...

1 commentaires:

À 4 mai 2010 à 06:41 , Blogger Bibi a dit...

Bonjour gérard,

Tu devrais parler en flamand de mode féminine, écris-tu en fin de ton article: cela me fait penser au flamand rose! Absurbe, sais bien, quoique...

Pour ce qui est des aveux que tu abordes, ne sais pourquoi, mais n'y vois rien de positif, c'est comme s'il lui fallait suggérer des pansements et lotions, sans toucher à la source du mal.

Cela me gêne et m'irrite autant que le fait que tickets restaurants et chèques vacances soient nommés niches fiscales.

Je trouve que nombreux mots perdent leur sens, ou en prennent un autre, sournoisement, en continu. Si insidueusement que ceux qui gouvernent peuvent utiliser la surface des choses (le paraître) pour des motifs cupides (forcer la consommation=rentabilité) au détriment des entités (l'êtres).

Pour moi, ces aveux sont du boniment mercantiles.

Par contre, les interventions que tu livres en dessous de ces aveux me semblent plus près de l'être que du paraître.
Peut-être est-ce pour cela qu'avait été clamé un non-projet, c'est du moins ce que je pense.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil