mardi 5 janvier 2010

PRESIDENCE BICEPHALE.









Depuis ce premier janvier, l'Europe dispose de deux présidents !
Un "permanent" : le belge Herma&n Van Rompuy.
Et le "tournant" qui est là pour 6 mois : l'espagnol J.L Zapatero.

Espérons qu'à deux,...ils avanceront deux fois plus vite. Car, s'il n'est déjà trop tard, il est certainement grand temps.

Les deux semblent -heureusement- parfaitement motivés :


(Voici le lien pour un article très intéressant et complet de RTL)


http://www.rtlinfo.be/info/monde/europe/297568/


( Avec un extrait choisi :)


Avec Zapatero pour une "totale loyauté"

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le premier ministre espagnol José Luis Zapatero, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, se sont engagés lundi dans une carte blanche commune publiée dans la presse à oeuvrer dans un esprit de totale loyauté et de coopération.

Les deux hommes, dont la bonne entente a fait l'objet de spéculations ces dernières semaines avant leurs prises de fonctions respectives dans la nouvelle structure bicéphale de l'UE, assurent qu'ils vont "impulser la consolidation du nouvel ordre institutionnel de l'Union" dans un esprit de "totale loyauté et de coopération".

"L'année 2010 doit être une bonne année et marquer le début d'une bonne décennie pour l'Europe", souhaitent-ils. Leur première priorité sera "la pleine application" du Traité de Lisbonne, point de départ pour "avancer dans la coordination des politiques économiques nationales pour consolider la reprise", mais aussi contribuer à ce que l'Europe "forte et unie parle d'une seule voix" et faire de l'Union "une réalité plus proche et plus utile pour tous les citoyens européens".



Une croissance durable

Le binôme présidentiel insiste sur la nécessité d'une croissance "durable" en termes économiques, environnementaux et sociaux, qui sera la "finalité de la Stratégie pour la croissance et l'emploi" devant être approuvée sous la présidence espagnole.

Leur deuxième priorité sera, "au lendemain du Sommet de Copenhague" qui a vu selon de nombreux observateurs l'UE rester à l'écart d'une table de décision occupée par d'autres grandes puissances, de "réaffirmer" le leadership de l'Union "dans un monde multipolaire, voué au multilatéralisme".

A ce sujet, les deux hommes mettent en avant le rôle que sera aussi appelée à jouer la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, afin de doter l'Europe "avec le concours des Etats membres" d'une plus grande visibilité sur la scène internationale et d'une "véritable diplomatie européenne".



Mes remarques personnelles :

-Il est question de traité de Lisbonne et de coordination des politiques économiques nationales.
J'espère qu'il ne s'agit pas d'une résurection du "plombier polonais" façonné par Bolkestein, qui est, je le rappelle, membre du groupe Bilderberg. (Pas le plombier, F. Bolkestein !)

-Il est question aussi de "croissance durable".
J'espère qu'il s'agit de "croissance verte" ( dont il était question dans le pacte présidentiel de Ségolène, puis dans le Manifeste du PSE, camarade Zapatero), car le pétrole, le charbon,...et même le nucléaire dont les déchets empoisonnent les mers, ne sont pas durables, sauf à très court terme. " Durables" uniquement pour la poignée de vampires régissant le monde et qui acceptent qu'après eux, le Déluge : les enfants, petits-enfants,...ils ne connaissent pas.

1 commentaires:

À 8 janvier 2010 à 09:01 , Blogger Bibi a dit...

Bonjour Gérard,

Se seraient-ils mis à deux pour que certain cessen de s'exprimer au nom de l'union qu'ils sont censés représenter?

Ecris cela, parce que ce même certain, à Coppenhague, lorsqu'il est arrivé avec Frau Merkel a déclaré s'exprimer au nom de la France et de l'union e.uropéenne ...

Bibi, qui monte commenter plus haut

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil