samedi 19 mai 2007

LEGISLATIVES : DANS TROIS SEMAINES !


Bientôt les législatives.

Cela vaut-il la peine d'essayer de contrebalancer le premier verdict, ou bien faut-il abdiquer et laisser cinq ans de pouvoir absolu supplémentaire à l'UMP, en se disant que cinq ans d'opposition "forte" (mais qu'est-ce qu'une opposition forte ?) va installer la gauche sur les rails de la victoire ?
A mon avis, faut jeter nos dernières forces dans la bataille, car:
Nous sommes à trois semaines des législatives…

Si vous voulez que le nouveau président ait tous les pouvoirs, restez 53 % au service de son UMP.
Si sa personnalité (menaces envers FR 3, « affaires » des gènes, des RG, descente dans la cour des écoles maternelles,…) vous incite à vouloir le « contrôler » un peu, il reste une solution : voter massivement à gauche, de manière (ce sera difficile, mais sait-on jamais ?) à mettre en place une cohabitation plutôt qu’un pouvoir absolu.
(Car : « Le pouvoir absolu corrompt absolument », écrivait le philosophe Alain).

Cohabitation ?
Un petit rappel, la dernière, c’était Chirac-Jospin.
Pendant cette période : 3 % de chômeurs en moins, augmentation de 3,5 à 4 % de la croissance, stabilisation de la dette publique.
Pendant les cinq dernières années : stagnation du chômage, augmentation de la dette publique, et un petit 2 % pour la croissance !

En plus de ces considérations socio-économiques, si vous regrettez la disparition (pour cause d’alliance à Bush) du programme d’excellence environnementale ou de la rénovation des institutions (fin des cumuls,…),il faut réagir. Un seul exemple, le cumul des retraites pour Chirac, retraites de président + député + conseiller général +…= 29 000 euros par mois ! Normal ? N’en parlons plus ! Vous estimez ces montants exagérés ? Essayez d’inverser la tendance du dernier scrutin…
Un bulletin de vote, c’est peu…20 millions, çà devient beaucoup !
Si vous êtes un million à me lire, vous suffit à chacun de convaincre 20 personnes : le coup est jouable !
Merci à Daniel et Marion pourleurs derniers commentaires, mais je répondrai que lundi, parce que très fatigué et besoin d'un WE pour récupérer...
Un citation de...Mallarmé pour conclure !
Pourquoi Mallarmé ?
Je ne comprends pas toujours tout ce qu'il écrit, je dois donc relire en plusieurs fois, et çà me change les idées !
Après avoir souhaité un journal du rêve, le mystérieux poète a déclaré ceci :
"Artifice que la réalité, bon à fixer l'intellect moyen entre les mirages d'un fait ; mais elle repose par cela même sur quelque universelle entente....."
et le poète hermétique et visionnaire va conclure en accusant:
"...des reporters par la foule dressés à assigner à chaque chose son caractère commun".
Conclusion : la manipulation existait déjà dans les années 1890, les poètes la dénonçaient déjà !
Bon courage !

6 commentaires:

À 19 mai 2007 à 08:21 , Blogger Lola a dit...

Je ne pense pas qu'il y aura de cohabitation. Les derniers sondages donnent l'UMP largement vainqueur.

 
À 19 mai 2007 à 11:01 , Blogger liljana a dit...

Bonjour,
Tout d'abord un grand salut à Gerard,j'ai pa pu participer dans les debats,car j'ai été occupé par les examens,en science politiques c'est bien passée,en droit,on verra.
Je finirai ce mardi et je vous rejoindrai mes amis bientôt,on donnera un peu du soufle à la campagne.
J'ai vue un commentaire sur le blog de Najat qui disait un peu du mal sur Gerard.En faite il lui envient son dynamisme,et ils n'ont rien d'autre intelligent à faire.
Bravo &felicitations gerard pour le support que tu donnes à najat!
à bientôt,
Liljana

 
À 19 mai 2007 à 15:15 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Lola

J'espère que les sondages se gourrent...ou que nous allons réveiller les citoyens !

@ Liljana

Heureux de te retrouver, et j'espère que çà se passera aussi bien en droit qu'en sciences po.

Merci pour ta gentillesse et topn attention.

Bizzz, à bientôt, et tous mes voeux de réussite.

 
À 19 mai 2007 à 17:26 , Blogger freewheelin a dit...

Bonsoir à tous,

comme on dit dans d'autres sports "faut faire le métier" même si en 3 semaines il est hautement improbable que l'on puisse renverser la vapeur. Limiter la casse. À première vue, la "peopolisation" de la vie politique plait beaucoup (68% pas choqués par la retraite sur le yacht, Kouchner plébiscité, cote de popou de Fillon) ce n'est pas très rassurant sur l'état mental de la France mais bon faut "faire avec" ce qui veut dire en réalité "faire sans".

Je me demande si finalement quel que soit le résultat de l'élection (victoire d'un des deux camps) l'élu(e) n'est pas finalement le candidat des cons. Nos citoyens sont très "généreux". Je me souviens d'un sondage portant le soir d'une élection il ya peu sur la baisse de l'impôt sur le revenu et bien figurez-vous que 80% des personnes étaient favorables à cette baisse... quand on sait que un peu moins de 50% paye l'impôt sur le revenu ça laisse pantois.

 
À 20 mai 2007 à 15:53 , Blogger freewheelin a dit...

Bonsoir à tous,

J'ai fait un tour chez Najat, dis Gérard tu as un contentieux avec ex de gauche (dans son com je ne le trouve pas si ex que ça) ? Je trouve que son analyse est pertinente (longue certes mais on fait assez le reproche de ne pas aller au bout des idées) sur les "vieux". Ton commentaire lapidaire est sévère je pense.
Sinon l'arrivée de Perben face à elle est plutôt une bonne nouvelle, le parachutage est souvent assez mal vu quel que soit le bord politique.

J'ai vu que tu pensais aux extras-terrestres pour notre origine ;-) Un poil en contradiction avec la théorie de l'évolution, non ? Ça va pas être facile de faire coller ça avec Darwin ;-)

 
À 20 mai 2007 à 20:57 , Blogger marion a dit...

Bonjour a vous tous
Les philosophes et les poetes sont comme des terroristes dont les charges explosive ne s'attaques pas aux espaces publiques mais aux lieux commun.

Ce qui est intéressant dans la citation de Mallarmé c'est que c'est la foule qui dresse les journalistes, pas l'inverse, ça rejoint un peut le commentaire de freewheelin.

"on est toujours pour la tyrannie a condition qu'elle soit en notre faveur". Cette citation de Sartre nous fait réaliser a quel point les humanistes perdent leur temps a disséquer les rhétorique justifiant la marche du monde, a démontrer qu'il n'y a pas de fatalité aux injustices, a prouver que le mensonge est mensonge.
Non, la seule illusion qu'il faut combattre c'est celle qui fait croire a tout ces braves gens qu'ils pourrait un jour en être les bénéficiaires. D'ici la, "ils se battent pour leur servitude avec autant d'ardeur qu'ils le feraient pour leur liberté."
citation dont plusieurs revendique la paternité mais que j'ai connus sous celle de Spinoza.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil