mercredi 23 septembre 2009

LES PROFS, LES VACHES ET L'ARGENT








Voici la copie de l'un des derniers textes de l'écrivain belge Thomas Gunzig, qui mérite vraiment d'être connu.
( Plus de renseignements sur Google.)



Les profs, les vaches, l’argent


par Thomas Gunzig, mercredi 16 septembre



J’ai toujours bien aimé les vaches. Des grosses bêtes avec des regards doux et tristes. J’ai toujours aimé, au détour d’une balade, croiser leurs grands yeux mouillés. Je crois que, parfois, je me reconnais un peu en elles, coincées derrière un barbelé, les papattes dans la boue et l’herbe humide, à regarder passer la vie sans rien y comprendre. A attendre une fin qui chaque jour est un peu plus proche.
Une vache, c’est incroyable comme ça se laisse faire : on lui dit de sortir et elle sort, on lui dit de rentrer et elle rentre, on lui dit de ne plus bouger et elle ne bouge plus et elle donne son lait, comme ça, sans faire d’histoires, sans rien connaître à l’économie, sans rien connaître à la Politique agricole commune, sans rien connaître à l’Europe et sans savoir que le désespoir de celui qui la trait, le poussera à le répandre par hectolitres sur le bitume d’une autoroute. Pourtant, il m’arrive souvent de penser qu’une vache, c’est vachement plus fort qu’un homme. Une vache, ça doit bien peser dans les 600-700 kilos, sans compter le lait et parfois, il m’arrive de me dire que si toutes les vaches du monde avaient soudain envie de manger de la viande, que si toutes les vaches du monde décidaient de ne plus partager, qu’elles se disaient que leur lait, c’est pour leur petit veau… Même dans les bureaux cossus et inaccessibles des commissaires européens, on aurait du souci à se faire.
Parfois, quand je vois les profs, je me dis que c’est un peu comme ces vaches que j’aime bien. Comme les vaches, ça vit dans l’inconfort de ces établissements scolaires qui se décomposent lentement, faute de moyens et surtout faute d’attention (j’ai connu des profs qui prenaient sur leur week-end pour repeindre leur classe à leurs frais). Comme les vaches, les profs c’est plutôt docile : ça rentre quand on leur dit de rentrer, ça sort quand on leur dit de sortir, ça se tient tranquille… Et puis ça donne… Pas du lait évidemment, mais du savoir… Chaque jour de chaque semaine de chaque année… Et comme le lait, ce savoir, tout doucement ça fabrique des petits adultes qui seront pompier, astronaute, acteur, musicien, vendeur de chaussettes ou bien encore ministre bien assis dans un bureau inaccessible, cossu et fraîchement repeint aux frais de la communauté.
Il m’arrive souvent de me dire que le jour où les profs en auront marre, on aura tous du souci à se faire.
Et si c’est le même jour que les vaches, nos enfants que nous aimons tant finiront maigres, déminéralisés, démoralisés et finalement assez crétins.
En un mot la fin du monde.
Et peut-être qu’alors, il faudra que dans les bureaux de ministres et les bureaux de commissaires, on commence à vraiment travailler. Mais il sera peut-être trop tard.

7 commentaires:

À 26 septembre 2009 à 14:42 , Blogger Bibibibi a dit...

Bonsoir, me voici visitant vos pensées. Pourquoi 100? Si ce n'est pas indiscret, bien sur. Chroniqueur au Soir, je viens de voir, le Soir.be étant un lieu que je feuillette régulièrement, auditrice de son "Ukulélé session", la vidéo de membres de Fluide glacial musiciens est superbe!
Bel éloge aux enseignants que voilà en ces lignes, même si d'aucun penserait le contraire. Un auteur que je méconnaissais.
Reviendrais vous lire

 
À 27 septembre 2009 à 02:02 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Bibibi,

" 100 pensées", parce que ce blog a été créé dans le cadre de la campagne présidentielle de Ségolène Royal, dont le pacte présidentiel présentait cent propositions.

Et j'ai lancé le blog, censé développer une pensée par jour, 100 jours avant l'élection !

Depuis, j'ai continué...Et j'aurai dépassé les 1000 jours pour la prochaine élection !

J'espère à bientôt.

 
À 27 septembre 2009 à 10:20 , Blogger Bibibibi a dit...

Bonsoir,

Comme quoi, les pensées ne peuvent peut-être pas se compter ...

http://img.over-blog.com/1/09/55/02/DCOCO/photo0515.jpg

Ne sachant comment procéder pour insérer l'image dans le commentaire, ai mis le lien.

Bonne soirée

 
À 28 septembre 2009 à 02:05 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Bibibibi,

Image très intéressante, et parfaite au point de vue technique.

Mais j'avoue que je ne la comprends pas très bien ?

J'espère que tu m'aideras un de ces jours à voir plus clair !

Amicalement, à bientôt

 
À 28 septembre 2009 à 03:45 , Blogger Bibibibi a dit...

Bonjour,il ne faut pas chercher à la comprendre. Avais fait cette photo parce avais été frappée par le décalage entre la photographie en noir et blanc de la publicité et les couleurs du graf derrière, ni plus, ni moins, hormis que l'ensemble des deux, je le trouve bien beau.
Bonne journée

 
À 28 septembre 2009 à 04:44 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Bibibibi,

Puis-je éditer cette photo sur le blog ?

Attention, ce serait de nouveau en illustration d'un comm un peu "revendicatif" !

Merci d'avance.

PS. Voici mon interprétation de ta photo double : le personnage en couleurs ressemble un peu à...Ségolène, un peu à...Che Guevara (Non, ce n'est pas de l'obsession !).
La "ligne noire" qui traverse le visage, juste sous le nez, m'a rappelé la " Ligne noire", de Grangé. Et peut suggérer aussi "l'ossature" d'un baillon.
Quand à la fille en noir et blanc, bien que photographiée par Jean-Claude Decaux, en pub pour les coiffures David...elle a un petit air fragilisé.

Mais ceci reste entre nous (je ne livrerai pas d'interprétation de tes photos !) : dans le prochain billet blog, avec si tu es d'accord ta photo en illustration, je compte parler du projet d'augmentation des taxes diesel en Belgique. D'accord, peu de rapport, mais c'est pas grave.

PPS : tant que je t'ai "au bout du fil", aurais-tu la gentillesse de lire mon (long !) billet " Théâtre", accessible en cliquant sur " Archives juillet 2009", et aussi l'encore plus longue suite Nerval (mai 2009),..., puis,...,un de ces jours,..., de me dire ce que tu en penses ?

J'espère de tes nouvelles, et j'espère que tu penseras à me communiquer le lien pour tes chroniques au " Soir". ( Nous sommes -un peu- collègues : j'ai travaillé 20 ansz pour N-Eclair, quelques années aussi pour DH, Province et AZ, l'ancêtre de P-Partout)

Cordialement, à bientôt

 
À 28 septembre 2009 à 10:41 , Blogger Bibibibi a dit...

Bonsoir,
Aucun problème pour la photographie, toutes les photographies que je publie sont libres de droit, internet étant ce qu'il est, le contenu que j'y mets devient ... ce qu'il devient. Après, je fais confiance aux êtres, elles sont signées.
Donc, tu peux l'utiliser.

Je viens de lire les articles Nerval et la pièce de théatre.

La pièce est bien balancée, se lit d'un trait, même pour moi qui suis plus férue de Maupassant que de Jean Ray ou Rimbaud, Rimbaud, duquel, comme beaucoup de poètes, je préfère entendre lire les poèmes que de les lires. N'y peux rien, les poèmes, je trouve qu'ils vont fort mal avec la dactylographie et la mise en page des livres, la poésie ne me semble pas pouvoir se cantonner à des espaces définis, des lettres de telle taille et telle couleur imposée. Cela me semble être un domaine où tant de mots sont encore à inventer!

Pour Nerval, beau travail! Ai un peu butté sur le passage de lecteur à lectrice, mais cela ne m'a pas empêchée de le lire en entier. Les références y sont nombreuses, mais ai noté certains points (que j'étudirai), me demandant s'ils n'étaient des anachronismes. C'est un texte qui m'a bien interessée.

Voici deux liens vers des chroniques de Thomas Gunzig: http://tinyurl.com/yez5qkc et http://tinyurl.com/y98lp7p Pour en lire d'autres, il te faut aller sur le site lesoir.be et entrer Gunzig dans la case de recherche.
Bonne lecture!

Pour la fin de ton commentaire, je ne vois pas trop en quoi nous sommes un peu collègues. Si c'est par la Belgique, non, seulement je lis beaucoup le soir et autres éditions belges, échangeant avec quelques dessinateurs qui mériteraient d'être publiés (Durdecifer, Laplote, etc)

Bonne soirée

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil