jeudi 7 janvier 2010

BRUIT ET SILENCE






Selon qu'il soit angoissant ou reposant, on estime un silence lourd ou léger.
Quant au bruit, il se mesure en décibels, lesquels sont les repères traduisant notamment sa longueur d'ondes.

On pourrait donc dire qu'un bruit, selon son intenisté, s'élève du sol à quelques centimètres à l'heure, ou a plusieurs kilomètres par seconde.
Tandis qu'un silence tomberait du plafond de quelques grammes par heure à plusieurs tonnes par seconde.

On qualifie parfois un silence de " Blanc".

On peut donc imaginer que les bruits auraient aussi une couleur.

Du bleu clair accompagnant le chant des oiseaux jusqu'au rouge violemment aveuglant d'un astéroïde percutant la Terre.

Les bleus très sombres et les mauves fermeraient la boucle de l'autre côté du décor, avec les ultrasons.

Et le noir ?
Il est aussi à affecter au silence. Le noir est la couleur du grand silence de l'hiver nucléaire qui suit la collision cosmique...

NB : tout ça ne sont que des bruits qui courent, mais j'avais envie d'en parler.

4 commentaires:

À 8 janvier 2010 à 09:07 , Blogger Bibi a dit...

Serait-ce une rumeur?

Depuis que je vis éloignée des commerces et de la ville, je goûte le silence, qui est si exeptionnel en ville.

Je comprends qu'il puisse peser, car on peut s'entendre réfléchir, parfois, et ce n'est pas forcément confortable.

Il peut être d'or, aurais-tu oublié?

La couleur noire me plaît, en plus, un rien l'habille, quelque soit la couleur de ce rien, alors que cela n'est pas le cas pour toutes les couleurs

Amicale Bibise

 
À 10 janvier 2010 à 07:02 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Comm très poétique, Bibi...

Silence d'or ? Ou de marbre noir ?

On ne sait pas toujours.
Vercors a écrit " Le silence de la Mer". Mais la mer n'est jamais silencieuse.

Le noir : un rien l'habille, dis-tu. En effet : le rouge et le noir, noir et feu...

Mais le noir tout seul reste symbole de Mort. Le Grand Silence.

Que j'ai cru entendre dans ce poème d'Achille Chavée :

" Dans le donjon de ce manoir
Au loin dans les rochers perdu
Une alliance en marbre noir
Pour le poète que je fus".

Bizzz

 
À 31 janvier 2010 à 14:16 , Blogger Agitare Rem a dit...

Gérard, Dalinele m'a demandé de déposer son commentaire, le voici donc, collé:
[je dirais plutôt : selon qu'on est reposé ou angoissé.... beaucoup se sont déshabitué(e)s du silence, au point de ne plus le supporter... on nous prive du silence. pour le noir, je ne le vois pas SEULEMENT comme tu le décris, depuis une expo d'oeuvres picturales, où j'ai appris et vu qu'il existe plusieurs couleurs noires... je suis venue ici par les blogs de bibi et agitare rem... je ne regrette pas le déplacement! lol...] Dalinele
http://dalinele.over-blog.com/

Bibise

 
À 31 janvier 2010 à 15:32 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Danlinele,

Heureux de faire ta connaissance.

Tu as raison, le silence est reposant ou angoissant selon qu'on soit reposé ou angoissé.

Mais le silence total n'existe sans doute pas tout à fait.

Quant au noir...Quand tu vois plusieurs tons dans le noir, c'est qu'y vivent aussi des gris ou bleus très froncés.
Le noir absolu, quand il est marié au blanc, donne de très belles photos, ou videos.
Mais quand il est tout seul...

Vois le noir et blanc dans cette video de Gribouille :

http://difray.blogspot.com/2008/06/gribouille-une-chanteuse-franaise.html

Mais imagine le noir "tout seul", avec un silence total. C'est peut-être la nuit du Tombeau...

NB : sur ce blog, les liens ne s'impriment plus en bleu. Pour les faire fonctionner, il faut les "colorer" en bleu avec la souris, puis, si deux icônes apparaissent, cliquer deux fois sur celle de droite. Si rien n'apparaissait, copier le lien (avec Ctrl C par exemple), puis l'utiliser dans Google.

Tu avais eu des difficultés à poster un comm. Si on prend le billet dans la liste archivée, c'est en effet peut-être impossible. Il faut "redescendre" au billet depuis l'accueil avec l'ascenseur !

En plus, faut ouvrir un compte. Mais ici, malgré la crise, c'est gratuit : en nom d'utilisateur, on met son adresse mail, et on choisit ce qu'on veut comme mot de passe.

J'espère à bientôt, malgré ce déferlement de données techniques que je ne maîtrise pas.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil