lundi 23 avril 2007

MARDI 24 AVRIL


SEGOLENE AVAIT PENSE A TOUT, A TOUTES ET A TOUS...
...et voilà que vous exigez un deuxième tour !
Je comprends, c'est pour le fameux débat "face à face" ?
Mais maintenant, je raconte quoi, moi ?
J'avais présenté (quasiment) ses 100 pensées en 100 jours,...et elle ne va pas ajouter quinze propositions comme çà, d'un coup de baguette magique, rien que pour alimenter mon blog !
Je dis bien que j'avais présenté "quasiment"...j'avoue avoir choisi ce qui me paraissait essentiel, le plus proche de nos préoccupations, avoir parfois dérivé sur l'actualité. Et donc présenté mon sujet dans le désordre...
Mais si j'avais travaillé logiquement, chap. 1 "Confiance retrouvée", point 1 : une progression de 10 % par an du budget de la recherche...
...il aurait suffi d' afficher : "Relire le pacte présidentiel", disponible, et même en video (on n'arrête pas le progrès !) sur DA, voir les commentaires sur les liens ci-joints, sans oublier les autres liens que je rappelle ici :
(Vous impatientez pas, je vais les rechercher en copié-collé. Ils sont un peu en-dessous du texte d'aujourd'hui, je fais donc quasi de la speleo sur mon blog!
Voilà, je reviens déjà : je commence à accélérer, question info !)
Je rappelle qu'en plus des liens installés à côté, d'autres blogs et sites méritent le détour :Fanchon:http://parite-fanchon.blogspot.com/
Et un nouvel ami, Pierre-André :http://campagnole.canalblog.com
J'aurais pu, j'aurais dû,...keske je vais maintenant écrire ?
Une idée, soufflée par notre amie bretonne Liliane.
Tout le monde avait remarqué que mon blog a été créé pour mettre en évidence la qualité du programme de Ségolène, je suppose ?

Bon, je vais lancer un volet du pacte chaque jour, en résumé (il y a neuf volets, condensés si l'on veut en sept piliers ). Comme il nous reste du temps, je prends les volets (ou chapitres...) dans l'ordre :
1) La confiance retrouvée. La recherche, la politique industrielle, les PME,...il s'agit donc d'économie, avec une "introduction " au volet 8 République nouvelle, une courageuse réforme de l'Etat : un euro dépensé doit être un euro utile !
Si vous connaissez des personnes se posant des questions sur le sujet du jour, vous les acheminez vers ce blog et je m'engage à répondre à leurs questions ! (Suffit de publier en cliquant sur "commentaires"). Si j'ai trop de questions pour un homme seul, je vous rassure, j'ai un secrétariat d'une qualité et d'une excellence époustoufflantes !
Voilà donc pour mon orientation lors du sprint final...
Mais je ne vais pas parler que de technique et programme : je lisais aujourd'hui sur certains forums que çà fatigue...
Une petite question :
Boris Vian a écrit un jour :
"Crève, brave soldat, crève
... "
A quoi çà me fait penser dans un programme que je n'aime pas de la campagne actuelle ?
NB
Parmi les commentaires édités aujourd'hui, çàd hier si vous lisez demain, enfin, bref, parmi les commentaires du lundi 23 avril, celui de Liljana (les autres aussi d'ailleurs) mérite d'être lu.
J'ai été étonné, Liljana, que tu ne poste pas aussi ce Désir d'avenir que tu partage avec nous sur le blog de Najat ?
Et, mieux vaut tard que jamais, sauf avis contraire de ta part, je le publierai demain sur DA.
Ton avis, et ta manière de t'exprimer, ont une grande importance pour les valeurs que nous défendons...

10 commentaires:

À 23 avril 2007 à 18:08 , Blogger marion a dit...

Bonjour Gerard, tu as vite trouvés de quoi te retourner, jamais pris au dépourvus, fin esprit vas.

 
À 24 avril 2007 à 03:06 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Réponse à Jacqueline (pour DA), txt relatif à Besson :

Besson, le traître étalon
L'ex-secrétaire national ne se contente pas d'avoir claqué la porte du PS mi-février. Dimanche, il a rallié le camp de Nicolas Sarkozy, dénonçant une fois de plus «l'incapacité» de Royal. Eric Besson s'était pourtant distingué en janvier pour avoir dirigé la rédaction d'un livre... anti-Sarko.
Par Liberation.fr
LIBERATION.FR : lundi 23 avril 2007
«Les inquiétantes ruptures de Nicolas Sarkozy», rapport initié et piloté par Eric Besson (PDF)
503 réactions
Qui a dit le sarkozisme, c’est la «filiale française de la Bush Cie»? Qui a parlé, au sujet du candidat UMP, de «bonapartiste», de «culte du chef»? Eric Besson, ancien responsable socialiste en froid avec Royal et, depuis dimanche soir, soutien de… Nicolas Sarkozy. «Nicolas Sarkozy vient de lancer un appel au rassemblement pour une “République fraternelle”», déclare dans un communiqué le député de la Drôme, dont le départ fracassant du PS a marqué la campagne de la candidate socialiste. «Après m’être entretenu longuement de questions de fond samedi 21 avril avec lui, j’ai décidé de le rejoindre et de m’engager en sa faveur, ajoute-t-il. Des deux candidats en lice, il me paraît le mieux préparé, le plus qualifié et le plus cohérent.»

Sur le même sujet
Pour mémoire: Sarkozy disséqué par l'adversaire
Un «néoconservateur américain à passeport français»
Eric Besson dégaine son livre félon


Eric Besson s'était pourtant fait remarquer en pilotant un ouvrage publié par le PS et intitulé «Les inquiétantes ruptures tranquilles de monsieur Sarkozy». Un livre mis en ligne sur le Net qui compile et critique toutes les actions du candidat de droite depuis 2002.
Visiblement, il a changé d'avis. S'il affirme ne pas partager «nécessairement toutes (les) analyses et toutes (les) propositions» du postulant à l'Elysée, il avoue partager «son diagnostic sur la nécessité d’une action déterminée et de réformes vigoureuses afin de rétablir le rayonnement de la France, l’ordre républicain, la compétitivité de notre économie et les protections sociales qui lui sont liées». Il poursuit: «L’homme de gauche, le progressiste que je suis va donc voter pour un homme de droite. Je l’assume car je suis convaincu qu’il s’agit là de l’intérêt du pays. Mais je ne rejoins pas pour autant le parti dont il est issu, l’UMP», ajoute-t-il.

Eric Besson a surtout consommé de la manière la plus frappante sa rupture avec Ségolène Royal. Il avait quitté son poste de secrétaire national à l’économie du PS, puis le parti, en février, à la suite de désaccords sur la campagne de la candidate socialiste et la façon dont elle était menée. «Je pense en conscience qu'elle ne doit pas devenir présidente de la République. Je ne le souhaite pas pour mon pays. Je le redoute pour mes enfants», a-t-il écrit dans un livre «Connaissez-vous madame Royal?» paru en mars.

Un désaccord qui s'est mué en haine. Le député a encore vitriolé la candidate socialiste, dimanche, dénonçant notamment «l’exacerbation d’une personnalisation du pouvoir drapée dans les atours de la “démocratie participative”», un «détournement de la cause féministe à des fins personnelles» et une «incapacité à proposer une stratégie économique et sociale réformatrice».

Le retournement de veste est donc total. «Ce soir, Nicolas Sarkozy a trouvé les mots pour appeler au rassemblement républicain. J’essaierai d’y apporter ma contribution», a conclu Eric Besson. Vise-t-il un strapontin ministériel dans un possible futur gouvernement de droite? Toujours est-il que Sarkozy, dans une lettre adressée au député le 18 avril, lui écrivait vouloir «rassembler le maximum de Français et de responsables politiques autour de [son] projet». François Fillon, directeur de campagne de Sarkozy, annonçait d'ailleurs lundi matin la création d'un «pôle de gauche» pour flanquer le «pôle UMP», «dont Eric Besson sera l'un des animateurs».



L'ourson Besson serait-il amoureux ?

 
À 24 avril 2007 à 04:07 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Mais t'as pas répondu à ma question, Marion !

 
À 24 avril 2007 à 08:19 , Blogger freewheelin a dit...

Bonjour à tous,

Besson amoureux ? La thèse est osée mais possible. Les hommes sont ainsi faits qu'éconduits bien souvent ils finissent par haïr et trouver tous les défauts à l'élue de leur sexe (sexe devant être pris comme organe). Donc si besson fut amoureux ou en désir et pas que d'avenir ça ne pouvait être que de Ségolène ;-)
Anisi va l'erectus interruptus ;-)

Ta question est trop facile, ce programme ne peut être que celui de Iago. Peut-être un jour irais je cracher sur sa tombe, je veux dire sur son urne dès le 6 mai...
Juste histoire de le.... décimer ;-)

 
À 24 avril 2007 à 08:29 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Keske t'écris bien, Freewheelin !

Et que tes observations sont pertinentes !

Merci pour ton animation sur ce blog

Bizzz

GE

 
À 24 avril 2007 à 08:50 , Blogger liljana a dit...

Serge Portelli est membre du Syndicat de la Magistrature.


> Son livre - concernant le bilan de Sarkozy vient d'être "empêché de publication avant les
> élections" . (un tel phenomène est possible que sur la dictature!!)

> Diffusez largement ce livre sur le bilan de Sarkozy, qui vient d'être censuré par l'éditeur MICHALON qui vient mystérieusement de renoncer à l' éditer au dernier moment, empêchant toute publication chez un autre éditeur avant les élections.
Diffusez-le par internet, pas encore sous total contrôle.

> Merci de laisser vos e-mails et je vous l'envoie le livre en pièce jointe.
bizz,
liljana

 
À 24 avril 2007 à 09:51 , Blogger liljana a dit...

Ah j'avais oublié de te dire Gerard que t'avais mon permis pour publier ce que j'avais écrit..
>>Heuresusement que ce vendredi je serais libre, pour aller au meeting de Mme France( Segolène).
Aujourd'hui j'ai entendu à l'Université,parcque je participe dans des debats(entre copains de fac,ou je suis simple spectateur,chose qui est dure pour moi, rester sans réagir,
un copain il a dit:"avec Sarkozy on conserve nos privilèges"!!Je lui ai dit:- t'es en train de parler de l'ancien règime(Louis XVI)?...
J'espere que les citoyens français ne vont pas tomber dans le piège de cet personne autoritaire,hypocryte,qui maintentant receuille des "personnes sans caractère" comme Eric Besson.
j'attends avec impatience le debat Segolène - sarkozy!
Je pense aussi qu'il faut defendre le programme de Segolène,dans la mesure ou les gens parfois ont l'impression qu'on se focalise plutôt sur la critique de Sarkozy,ce qui veut dire que toute l'attention est dirigé vers lui!!!
Je pense qu'on devra donner le maximum de support à Mme France!
Cordialement,
Liljana

 
À 24 avril 2007 à 10:14 , Blogger freewheelin a dit...

Bonsoir à Liljana,

sur l'affaire Portelli je connais le catalogue de cette maison d'éditions il est tout sauf pro-sarkozy. parler de censure est à mon avis exagéré. Portelli fait un coup médiatique et parler de censure à l'heure d'internet alors que son livre est téléchargeable sur de nombreux sites me fait sourire.
Pour info tu liras ci-dessous la réponse faite à M. Portelli par l'éditrice incriminée .

Bonne soirée.


Bonjour Monsieur,

pour répondre à votre question, on essaie en général de publier des livres bons, et non "pas mauvais".

Le livre que je suis censée avoir censuré n'a jamais été imprimé, il n'y a même pas de contrat.
J'ai fait savoir à Serge Portelli le 9 février que je trouvais les chapitres envoyés brouillons, décevants (alors que l'introduction était alléchante), parce qu'on avait l'impression de l'avoir déjà lu, dans la presse et dans son précédent livre, et qu'en plus ses propositions de gauche étaient plutôt bayrouïstes (du genre "on créé des commissions") ; je termine ce mail en disant "on en reparle quand tu sors de séance". Réponse : "ok, on laisse tomber, je publie sur le net. Merci. Serge."

Puis, plus de nouvelles, sauf par le commérage sur Internet et la campagne de presse qu'un magistrat soi-disant de gauche, plus sûrement méga ambitieux, a décidé d'engager pour satisfaire un ego trip en prenant en otage une maison d'édition qui publie La France rebelle (une encyclopédie bien connue pour être un repaire de chercheurs d'extrême droite !!) ou Apologie du casseur de Serge Roure, qui ne va pas franchement dans le sens de Sarkozy.

Serge Portelli fait courir cette rumeur parce que c'est plus glorieux de dire qu'on a été censuré par Sarkozy (ce qui, dans cette campagne tendue, avec cet ex ministre survolté, est parfaitement plausible) plutôt que de dire qu'on a été retoqué parce que le texte n'est pas bon (ce qui est très fréquent dans une maison d'édition, le métier d'éditeur consistant souvent à dire non). Nous avons publié en mai 2006 un livre de Serge Portelli, Traité de démagogie appliqué, un texte assez virulent sur le bilan de Sarkozy, nous n'avons pas jugé utile de republier un livre très semblable alors que les stocks du premier sont loin d'être épuisés : vous pouvez donc l'acheter pour la modique somme de 12 euros et vous pourrez constater que notre maison est peu complaisante à l'égard du candidat de l'UMP. Votre grand sens de l'observation vous fera également remarquer que nous avons dans notre catalogue Serge Portelli et non Nicolas Sarkozy.

J'ai certainement, comme vous le soupçonnez, de grandes lacunes professionnelles et intellectuelles, mais pas sur ce coup-là.

Hélène de Virieu Editions Michalon

 
À 24 avril 2007 à 10:25 , Blogger liljana a dit...

Bonsoir,
Merci freewheelin de m'avoir eclairé sur ce point.Il est vrai qu'il faut pas tomber tout de suite dans des qualifications comme ça (censure)...
Je vais transmettre ton message à mes amis de la fac.
Cordialemnt,
Liljana

 
À 24 avril 2007 à 11:58 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil