samedi 20 février 2010

CASSANDRE








Le dernier roman de Bernard Werber, le Miroir de Cassandre, appelle une suite : quel sera l'avenir de la princesse Cassandre et de son Marquis, de Duchesse, Baron et Vicomte ?

L'histoire de ces recycleurs du Néant finira-t-elle dans une impasse, comme l'épopée des Thanatonautes-Anges-Dieux..., épopée qui voit en finale Michaël Pinson et son équipe écrasés par une nouvelle dimension abyssale ?
Presque la même mission impossible que ces survivants du Papillon des Etoiles pour qui tout recommencera toujours...

En pensant à Cassandre, et à M. Pinson qui avait créé un monde où il n'avait plus d'accès, j'ai eu envie de peaufiner ma théorie " Mémoire des électrons".
Théorie présentée dans la suite Nerval (archives mai 2009 sur ce blog, dans le billet 11 de la suite "Nerval", " En guise de confusion" ou dans le billet "Théâtre", archives juillet 2009).

Les personnes intéressées par ces lignes un peu...métaphysiques peuvent déjà mettre en parallèle Jüng et sa Mémoire collective avec la mémoire des électrons.
Ainsi, ma question devient : " Et si Jüng était le lien entre la science et le symbolisme, entre le réel et l'envers du décor ?"

(Jüng avait illustré sa Mémoire collective avec l'exemple d'un petit chien. C'est pourquoi ce billet est dédié notamment à Brigitte et son p'tit Milko.

Peut-être que ça fera rigoler Milko, qui en a besoin...)



Donc, au lieu de s'inquiéter de l'avenir de Cassandre, on peut se demander à quoi "pensent" les électrons qui "vivent" dans le corps de Cassandre ( ou de Werber...).



Pourquoi donc parler de tout ça aujourd'hui ?


Parce qu'on ne sait pas si on marche dans la vie comme dans un bouquin dont on ne connaît ni le début ni la fin, ou comme dans une symphonie. Une symphonie inachevée qui finira par se terminer...

Se terminer ? Et si la mémoire des électrons nous jouait un écho éternel ?

3 commentaires:

À 21 février 2010 à 22:09 , Blogger Agitare Rem a dit...

Bonjour Gérard,

"Electrons libres", voila qui sonne bien!

Je ne chercherai donc pas à les enfermer! Sourire

Tiens, voici une petite surprise, piochée sur le Soir.b:
http://www.lesoir.be/special/popup_multimedia/popup_multimedia.phtml?mode=2&obj=20090331_ukufluide&cat_v=ukulele


Electrons libres, à leur manière?

Bibise (translated, it's mean a kiss from Bibi! Smile)

 
À 23 février 2010 à 01:26 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Ces électrons libres transmettent joliment la mémoire de Dylan !

Tu en connais des choses en musique.
J'ai été content de retrouver notamment Adriano Celentano sur ton blog. ( Léo Ferré aussi, bien sûr, mais lui, je ne l'avais pas perdu de vue).

Bizzz

GE

 
À 26 février 2010 à 13:06 , Blogger Bibi a dit...

Bonsoir Gérard,

Au sujet de la minette, qui est à ma grande, elle a 11 ans, et oui, en cette saison, elle dort beaucoup, parfois sur des emplacements étranges. Sur cette photo, elle avait opté pour la seule chaise à assise de velours sur laquelle était posé un sac plastique, d'où "le plein d'attention". Parfois, elle préfère la boîte à outils de mon grand (outils de pâtissier).

Pour les merles, elle n'est pas chasseresse, il faut dire que lorsqu'elle est arrivée à la maison, il y avait alors deux chiens, et un cochon d'Inde.

Nos animaux, y compris ceux de passage (garenne blessé à une patte, chauve-souris blessée à une aile, taupe évanouie et hérisson ramassé solitaire, trop petit pour affronter l'hiver, ont toujours vécu en parfaite harmonie. Il n'y a pas mal d'idées reçues au sujet des ententes entre animaux. Peut-être dues à ce que l'on peut projeter sur eux?

Aujourd'hui, elle a pour compagnons, hormis les merles, un chien, une furet et un lapin bélier. Ce dernier est très copain avec le chien, qu'il a vu arriver jeunot. Tous deux font le bonheur du facteur, car tous deux se précipitent à la grille pour le regarder en silence mettre le courrier dans la boîte.

Pour te dire combien les animaux peuvent être surprenants, si la grille est ouverte, le lapin fait comme le chien, il ne dépasse pas la limite, ne vont jamais dans la rue!

Les animaux sont une source réelle de bonheur, je trouve. Ils ne sont que des animaux mais c'est tant.

Ne sais si Minette apprécierait la berceuse que tu as déposé, mais pour ma part, ai fait une découverte, d'une chanteuse que je méconnais. Merci

Bon week-end,

Bibise

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil