mardi 24 novembre 2009

BILDERBERG






Herman Van Rompuy (revoir "histoires belges" ci-dessous, en date du 10 novembre, est donc le nouveau président du conseil de l'UE.
Grand bien lui fasse.

Ce qui est choquant, c'est le fait qu'au lieu de passer devant l'électeur, il a passé son "examen" devant le groupe Bilderberg :




Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V), jusqu'ici très discret sur ses ambitions européennes, a présenté jeudi soir sa vision sur l'Europe au groupe de Bilderberg, qui réunit des personnalités de l'élite mondiale de la politique et des affaires, lors d'un dîner à Val-Duchesse.

Il a notamment expliqué, "avec toutes les nuances possibles", devant ce club très "select", que les esprits mûrissaient parmi les dirigeants européens en faveur d'un impôt "vert" propre à l'Union européenne, afin de réduire les contributions financières des Etats-membres.

La reprise économique ne suffira pas à réduire les déficits budgétaires "gigantesques" de nombreux pays de l'UE, a ajouté M. Van Rompuy.

'De Tijd' rapporte également que l'actuel Premier ministre belge a semble "embêté" par une question d'un participant italien sur ce nouvel impôt "vert" - alors que la question d'une fiscalité européenne propre reste très délicate.

Ses propos circulent désormais dans toutes les capitales européennes, au risque d'hypothéquer ses chances dans la course à la présidence du Conseil de l'Union, à quelques jours du sommet européen extraordinaire du 19 novembre, souligne le journal.

Les discrètes conférences Bilderberg réunissent des décideurs et leaders d'opinion occidentaux pour une sorte de Forum de Davos secret et interdit à la presse. La première a eu lieu en 1954 aux Pays-Bas, dans l'hôtel Bilderberg de Oosterbeek (centre des Pays-Bas), dont elle a gardé le nom.

Belga


Il ne s'agit pas d'éxagération de ma part, le comm est signé Belga, et voici le lien pour retrouver l'article, paru aussi dans la Dernière Heure et la Libre Belgique.

Le lien :

http://www.rtbf.be/info/index.php?q=economie/m-van-rompuy-se-devoile-devant-le-groupe-de-bilderberg-lecho-de-tijd-160590


Plus de renseignements en tapant Bilderberg, et aussi Bilderberg-Van Rompuy sur Google.

Ce lien est particulièrement intéressant aussi :

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/presidence-de-l-europe-montrer-65124



Et voici la copie de l'article :


Une info particulièrement intéressante, bien qu’elle soit sortie de manière parfaitement anodine dans les médias économiques Belges. De quoi s’agit-il ? Le premier ministre Belge, Herman Van Rompuy (chrétien démocrate), pressenti pour devenir le premier président de l’Union Européenne, a été présenter son programme devant le très démocratique groupe Bilderberg. Comme au temps où les présidents du Conseil devaient faire valider leur programme par les actionnaires de la Banque de France, dans les années 30.

Le Bilderberg, j’en ai déjà parlé à maintes reprises. Depuis les années 50, une fois par an, se réunissent les pontes de certaines multinationales comme BNP, Axa, Rotshild,Lafarge etc. Mais aussi, de nombreux représentants politiques bien placés, tels que DSK, Etienne Davignon, Bernard Kouchner, Barroso, Pascal Lamy, et on a pu y croiser aussi Jean François Copé, Manuel Valls, Christine Lagarde, Xavier Bertrand ou Denis Olivennes plus récemment. Les piliers de ce groupe d’influence, depuis l’origine, sont David Rockefeller et le prince Bernhard des pays bas, remplacé depuis par la reine Béatrix.
En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions sont Thierry de Montbrial, le président de l’Institut Français des Relations Internationales, un think tank atlantiste, Nicolas Baverez, chroniqueur du Point… Mais des boîtes comme Axa (d’où vient Bertrand), Lafarge, la Société générale, Coca Cola, Lazard, ING, la banque Goldman Sachs, la Chase Manhattan Bank et bien d‘autres y sont systématiquement représentées.

Le Bilderberg est en connexion avec la Trilatérale, présidée par Rockefeller, et l’European Round Table, le lobby des multinationales présentes en Europe, ce qui augmente encore l’influence des ces réseaux de pouvoir.

De quoi y parle-t-on ? Difficile de le savoir exactement, puisque les réunions sont totalement secrètes. On a quelques fuites, et quelques déclarations fracassantes de ceux qui ont assisté à la réunion.

En gros, on y parle des enjeux mondiaux, économiques, politiques, militaires et sociaux. Depuis le début, le Bilderberg a une grande influence sur les décisions européennes. Normal : les pionniers de l’Europe tels qu’Antoine Pinay ou Guy Mollet pour la France. En 2009, ils ont parlé du traité européen qu’il faut faire avaler à l‘Irlande, de taxe mondiale sur le carbone, de l’Iran, de la grippe H1N1… Et on sait qu’une grande partie de leurs prédictions finissent par arriver. Car il ne s’agit pas de « prévisions » à proprement parler, plutôt d’un programme de gouvernance mondiale.

Quand le Bilderberg choisit les chefs de l’Europe

Bref, officiellement on se réunit et on cause entre gens bien élevés. En réalité, on se rend compte que des décisions sont prises quant aux orientations en matière de politique et d’économie internationales.

Et voilà qu’on apprend que l’un des candidats à la présidence européenne, le premier ministre Belge sorti de nulle part Herman Van Rompuy, a été s’expliquer devant le groupe Bilderberg ce week end, où il se serait légèrement planté en évoquant un impôt vert made in Europe. Comme le dit la RTBF, « ses propos circulent aujourd’hui dans toutes les capitales européennes au risque d’hypothéquer ses chances dans la course à la présidence du Conseil de l’Union, à quelques jours du sommet européen extraordinaire du 19 novembre » preuve que l’influence du Bilderberg et ses réseaux ne sont pas un mythe.

Mais van Rompuy est assez proche du vicomte Belge Etienne Davignon, le secrétaire du Bilderberg depuis près de quarante ans, membre de l’European Round Table of Industrialist, ponte de la Société Générale et ancien vice président de la Commission européenne, qu’il fréquente au sein du King’s Crown Council où on retrouve l’élite politique Belge.
Alors certes, ledit président ne sera pas élu. Mais que ce soit une réunion totalement informelle des « élites » financières et politiques mondiales qui choisisse le candidat est proprement inacceptable. Ce n’est plus d’un gentil « déficit démocratique » dont il s’agit, mais d’une oligarchie de fait.

Accessoirement, on notera que pour la première fois, on entend parler d’une réunion du Bilderberg en dehors de la grande réunion annuelle qui a lieu vers avril-juin. Y aurait-il une urgence à nommer un leader maximo pour l’Europe ? Serait-on déjà à la phase terminale du processus vers un gouvernement mondial ? En outre, c’est aussi la première fois que les médias nationaux Belges évoquent franchement le Bilderberg et son rôle...



Le Bilderberg est en connexion avec la Trilatérale, présidée par Rockefeller, et l’European Round Table, le lobby des multinationales présentes en Europe, ce qui augmente encore l’influence des ces réseaux de pouvoir.

De quoi y parle-t-on ? Difficile de le savoir exactement, puisque les réunions sont totalement secrètes. On a quelques fuites, et quelques déclarations fracassantes de ceux qui ont assisté à la réunion.

En gros, on y parle des enjeux mondiaux, économiques, politiques, militaires et sociaux. Depuis le début, le Bilderberg a une grande influence sur les décisions européennes. Normal : les pionniers de l’Europe tels qu’Antoine Pinay ou Guy Mollet pour la France. En 2009, ils ont parlé du traité européen qu’il faut faire avaler à l‘Irlande, de taxe mondiale sur le carbone, de l’Iran, de la grippe H1N1… Et on sait qu’une grande partie de leurs prédictions finissent par arriver. Car il ne s’agit pas de « prévisions » à proprement parler, plutôt d’un programme de gouvernance mondiale.



Ce qui me gêne dans ce cirque ?

Le fait que le simple citoyen n'est que quantité négligeable.

Quand on a lu ça, et même si on n'en prend que la moitié, comment encore prendre au sérieux la politique en général, l'Europe en particulier ?

Et quel argument étayé restera-t-il à opposer aux extrémistes ou poujadistes qui reviendront avec le slogan " Tous pourris" qui n'est pas près de s'user ?


6 commentaires:

À 25 novembre 2009 à 12:58 , Blogger Agitare Rem a dit...

Ai appris cela, et suis inquiète, même si, pour faire de l'humour grinçant, pourrait être argumenté que tant en sont.
De ce que j'ai pu voir sur certaines décisions de ce groupe, son but est bien l'ordre mondial tel qu'il le perçoit.
Effectivement, le fait qu'il y ai eu cette présentation est grave. Cela me conforte dans mes choix des deux refus que j'avais posé aux textes européens. C'est dommage, car je suis française, européenne et du monde ... une terrienne, quoi.

Ton commentaire à Nascere, morire m'a interpelée, et, oui, la vie est quelque fois décousue.

Bibise

 
À 26 novembre 2009 à 14:57 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Bonsoir Bibi,

Heureux de ta visite sur ce blog qui reste tellement artisanal...et le restera !

Bilderberg : il s'agit quand même d'un authentique contrepoids à une réelle démocratie. Et, quand on a lu et analysé la trilogie de Chattam
-Arcanes du chaos-Prédateurs-Théorie Gaïa-, il est normal de se poser des questions...

Europe : on l'aurait voulue humaine. Elle est de droite (je n'ai pas écrit "adroite", certainement pas !!!) et n'est que financière.
( Tu signales tes deux refus à cette Europe, mais à toi la Terrienne, as-t-on demandé ton avis quant à la Mondialisation telle que maintenant pratiquée de manière dictatoriale ?)

J'ai trouvé très profond ton billet " Nascere morire" sur Agitare Rem. Et mon chemin a été un moment un peu parallèle au tien. En sachant que les parallèles se rencontrent à l'infini, j'espère qu'on se rencontrera avant...

Sous le billet précédent, tu déplores (moi aussi d'ailleurs) cette "affaire de Dijon.
Et j'ai relayé sur DA sous un billet particulièrement virulent l'appel à l'apaisement de Gaëtan Gorce.

Néanmoins, dans l'émission sur FR-Inter, VP se permet de traiter une militante que je connais bien ( Yvette, animatrice DA-EAG en Touraine), de "menteuse", en lui répondant, même pas directement : "Elle dit ce qu'elle veut, moi aussi".

Puisqu'il dit ce qu'il veut, moi aussi :

Peillon = Paillasson !
( En foot, c'est une reprise de volée)

Comme tu l'as vu dans et sous le billet précédent :

-mes questions logiques quant à son soutien à DSK ont été mises à la poubelle de son blog et restent ainsi sans réponse, d'où ma métaphore : "peillon, paillasson de DSK" ;

-en plus VP va tenter de justifier sa dérive " psychiatrie lourde" de manière tellement hypocrite qu'elle en devient nauséabonde : il appelle à la rescousse les "poissons qui ne volent pas, et les oiseaux qui ne nagent pas..." Et ce seraient ces "trucs" qui n'existent pas qui auraient demandé de la psychiatrie lourde, dit-il sans rire !

Ce type voulait "animer" un débat consacré à l'éducation. Notre époque est celle où l'on se préoccupe de l'environnement.
Pour tenter de défendre ses dérives indéfendables, il se permet de nier l'existence des charmants poissons volants, et d' exclure ( avec la bénédiction de Besson ?) les cygnes, canards, albatros,...de la "race" des oiseaux.

Tomber aussi bas, c'est grave.

Mais c'est déjà arrivé au PS : Besson, Lang, et j'en passe...

Il fera peut-être quand même beau un jour...

Bizzz

GE

 
À 28 novembre 2009 à 03:38 , Blogger Agitare Rem a dit...

Bonjour Gérard,

La conjoncture est étrange actuellement, et depuis quelques temps, la colère, l'indignation, s'étant un peu banalisée parce que nourrie quotidiennement et immédiate, le recul se perd.
C'est aussi un peu pour cela que je ne m'exprime plus sur mon blog, qui était un peu lieu de telles expressions. Suis lasse des "Y en a marre, cela ne peut durer, il va y avoir révolte", propos que j'entendais déja il y a au moins cinq ans, sauf que là, il y a un personnage et son équipe qui polarise tout.
Hors, je suis très loin de croire qu'il est responsable de tout.
D'abord, parce qu'il ne s'est pas mis là tout seul.
Mais, peut-être, surtout parce que chaque ligne qu'avait son projet était si joliment tournée que n'a pas été vu son vrai sens littéral.
Cette colère est saine, en soi, mais inutile et dangereuse, il me semble, si elle éloigne du questionnement, de la distanciation d'un certain conditionnement.
Et ces incidents et manip de Dijon, pour moi, signent une totale non distanciation
C'est fort triste
Pour Nascere et morire, ne me souviens dans quel livre de quel auteur, avais lu une description de maison traditionnelle, devant laquelle poussait tel arbre (?) pour la réalisation d'un berceau, de meubles, et symbole d'accueil amical par son bois pour cheminée, et, derrière cette maison, tel arbre (?) pour le bois du cercueuil.
De la mort, je crainds l'absence qu'elle me causerait, causera, lors de perte d'êtres chers.
Pour la mienne, ai vécu trois accidents. De mes deux comas, je ne garde que ces deux moments entre parenthèse, ces souvenirs très précis des secondes avant et aussi précis de mes réveils, avec le vide au milieu. Et, ce vide ne m'inquiète pas. Le plus inconfortable m'a été les réveils. Fauchée par un automobiliste sur un trottoir, dans le dos, alors que j'étais enceinte, pendant quelques secondes, j'ai eu dans la tête comme un accélérateur, plein de fragments de ma vie supperposés, et puis, rien, du vide, ne sais combien de temps. Et puis brusquement la conscience du bébé à venir, me réveillant.
Cette vie là fut perdue dans cet accident.
Perdre les miens m'angoisse parfois, oui. Un qui part travailler en moto, une qui va à une soirée, un qui prend sa voiture. Mais bon, je sais également, ce qui n'est d'ailleurs pas rassurant, que même la prudence n'empêche pas tout...

Bibi

 
À 29 novembre 2009 à 13:44 , Blogger xjdi a dit...

Très instructif, Gérard !
Je ne connaissais pas ce groupe Bilderberg.
Je vois un peu mieux qui sont les décideurs.

Jean-Marie Dumortier

 
À 30 novembre 2009 à 06:02 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Bibi,

Salut Bibi, heureux de te retrouver.

Tu as raison en rappelant que "râler ne suffit pas", et qu'il faut surtoutv tenter de proposer autre chose.
C'est à ça que servent certains travaux ( ateliers participatifs,...), et il est regrettable que ce (lent) travail se trouve occulté par des faits comme cette "affaire de Dijon", dont nous subirons encore peut-être des conséquences.

Ton image de l'arbre qui servira tant pour le berceau que pour le cercueil est particulièrement émouvante. Peut-être contient-elle un peu de sérénité aussi, qui fait que tu dis aujourd'hui que tu ne crains pas le vide.

Et pourtant, la moto, la soirée, la voiture,...source de moments d'angoisse.
Avoir surmonté plusieurs fois les épreuves que tu rappelles montre que tu as une grande...force ou sérénité, ou les deux ?-intérieure, que l'on retrouve avec joie dans tes billets et commentaires.

Bizzz

GE

 
À 30 novembre 2009 à 06:22 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Salut JM "xjdi",

Voilà...Je t'aurai présenté Bilderberg.

Et il y a d'autres trucs inquiétants.

Evoqués notamment par Maxime Chattam dans sa trilogie Arcanes du chaos-Prédateurs-Théorie Gaïa.

J'avais consacré à Chattam une suite de cinq billets, intitulée " Complot mondial ?", et parue sur ce blog le 12 décembre 2007. Tu peux y arriver en cliquant sur
" Archives
Décembre 2007"

Chattam...C'est sérieusement étudié, ou un peu intuitif ?



Et si Bernard Werber avait (comme souvent) raison, avec cette pensée en page 523 de son dernier chef d'oeuvre, " Le miroir de Cassandre" :

" C'est cela l'ironie de l'art.
Il a raconté la Vérité sans s'en apercevoir..."

Une pensée très profonde, que Werber s'applique à lui-même (dans une sorte de discrète dérision), mais qui évoque irrésistiblement Baudelaire, Nerval, Chattam,...et d'autres.

Que tout ceci ne t'empêche pas de dormir, J-M !

Amitiés

GE

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil