mercredi 18 novembre 2009

L'AFFAIRE DE DIJON










COPIE DU COMMENTAIRE que j'ai posté sous un article du Monde intitulé " Guerilla..."

( Le lien pour l'article suit la copie)





Reprenons chronologiquement le déclenchement des hostilités.

1) A cette réunion à Dijon étaient invités les encartés ou non, syndicalistes ou non, de gauche, du centre et écolos.

2) Vincent Peillon déclare que Ségolène Royal n'est pas la bienvenue parce que "présidentiable"

3) SR vient quand même à Dijon, invitée par le maire François Rebsamen.

4) D'où le "clash"

Remarques :

1) Sauf les "Présidentiables".
Il aurait fallu mieux définir ce terme au moins un peu subjectif.
Parce que Manuel Valls était invité à Dijon, et a déclaré sa candidature pour 2012.
Présidentiable non admis, sauf MV. Sous-entend-on par là que même s'il se présente, il n' a aucune chance ? Voilà qui est particulièrement motivant pour les forces de gauche.

Mais "Présidentiables" visait peut-être les candidats du passé. Or, Robert Hue, candidat en 2002, était invité. L'exclusion de seulement SR signifie-t-il que le Rassemblement...de VP considérerait RH comme quantité négligeable ? Peu encourageant pour une possible union de la gauche.

2) VP a affirmé : " Je suis chez moi à Dijon". C'est montrer bien peu de considération pour le maire local François Rebsamen.

3) SR veut confier une mission dans EAG à Najat Belkacem, JL Bianco et Gaëtan Gorce. Déclaration de G. Gorce :
"... Il ne s’agirait pas de faire feu sur le quartier général mais d’envoyer une mission de négociation. « L’idée est de nous mandater pour discuter avec Vincent Peillon afin de trouver un modus vivendi, des solutions et des règles claires de fonctionnement dans la perspective d’une assemblée générale après les régionales ».

Le PS était déjà "coupé en deux". L'affaire de Dijon coupe EAG en deux.
A la veille des Régionales, l'idée de la mission de pacification est la dernière chance de sauver ce qui peut l'être encore au PS.

De l'accueil qui sera réservé à Najat, J-Louis et Gaëtan dépend l'avenir de la Gauche en 2010, et aussi en 2012...
Trois personnes honnêtes et de bonne volonté à la recherche désespérément de 14 millions d'électeurs disparus...

Chiffre un peu gros, j'avoue : c'est la différence entre les 17 M d'électeurs au 2ème tour 2007 et le moins de 3 M qui restaient aux Européennes. On ne doit pas comparer Présidentielles et Européennes, me diront les puristes. En cas d'extrême urgence, je compare comme je peux...

Et je souhaite de tout coeur à Najat, J-Louis et Gaëtan de mener à bien cette impossible mission de la dernière chance.


http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2009/11/17/guerilla-peillon-royal-nouveaux-tirs-a-larme-lourde/



COMPLEMENT D'INFO :

Ce n'est hélas pas la première casserole tirée par Vincent Peillon.
Voici la copie d'un billet que j'avais envoyé sur son blog, où il n'a jamais été édité. Aucune réponse aux questions que je pose. Donc, jusqu'à plus amples informations, je crains que Peillon ne soit que le paillasson du néolibéral DSK.

Copie :
Désolé, Vincent, mais "DSK une chance pour le PS", c'est aberrant. Au contraire, rien que son éventuel retour pourrait créer un irréversible mouvement qui s'appellerait " Désespoir à gauche".
Je m'explique.
1) Il a été parachuté au FMI par Sarkozy. Ce genre de service en vaudra mathématiquement un autre à moyenne échéance.
2) Du haut du FMI, il n'a rien vu venir de la crise ! Ce qui démontre son incompétence. (ou sa malhonnêteté ?)
3)Il veut, malgré la crise qu'il a affirmé il y a quelques mois "bien gérée par NS" de nouvelles austérités en France :
http://www.eitb.com/infos/economie/detail/285073/la-france-a-lequilibre-2014-r-le-fmi-ny-croit-pas/
Nouvelles ponctions pour les contribuables, lesquels sont déjà devant ce deficit abyssal :
http://www.eitb.com/infos/economie/detail/90193/bruxelles-lance-procedure-deficit-excessif-contre-six-pays-zone-euro/
4) Tu vas me dire qu'il fallait les aider, ces banques ?
Quand on analyse ces données, on se pose la question :
Banques : prêts à 3,5 % ?
NB L'Etat a injecté dans les banques...de l'argent qui n'existait pas. Et va en récupérer un minable 3,5 %, pendant que les générations futures vont "casquer" pour le "capital"
http://www.latribune.fr/entreprises/banques-finance/banque/20091027trib000437589/banques-l-etat-va-recevoir-713-millions-d-euros-d-interets.html
Et, pendant que l'Etat va recevoir (?) 700 millions, il y a déjà des milliards rien que pour les traders (tu ne vois pas une erreur ? Et DSK ne voit rien non plus ?):
http://www.rfi.fr/contenu/20091105-france-encadre-bonus-traders
Je n'invente rien, morceau choisi :

"A titre d’exemple, BNP Paribas avait provisionné pour 2009, 3,2 milliards d’euros qui devraient être répartis entre les 17 000 collaborateurs de sa division banque de financement et d’investissement."
5) Pour couronner le tout, ton DSK "chance pour le PS..." a géré la crise en créant (pour les seuls profits des prédateurs financiers) trop de liquidités. Notre monnaie a ainsi été dévaluée, quasi démonétisée. C'est "l'effet bulle", dont DSK n'a apparemment jamais entendu parler :

http://trends.rnews.be/fr/economie/politique-economique/12-1635-49485/le-spectre-de-la-bulle-plane-a-nouveau.html#topPage

DSK, une "chance" pour le PS ?
Uniquement pour ceux au PS qui ont besoin de vivre la gestion des suites de la crise par la droite, en conservant leur mandat dans une confortable opposition !

7 commentaires:

À 22 novembre 2009 à 06:58 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Bonjour Gérard,

Rappelle-toi le jour où nous avons appris la mise en ligne de "Lespoiràgauche" que tout le monde lisait "Les poires à gauche".
Il me semble que celà s'est fait très bizarrement.Est-ce que Ségolène n'était pas à l'étranger ?
Nous avions été très nombreux à nous interroger sur la démarche de VP et sur sa" bonne foi".
Nous n'avions pas tort. Il nous prenait vraiment pour "des poires".
Mais s'il n'y avait pas Ségolène, il ne serait pas là, c'est une évidence que lui seul ne reconnait pas.
Ton analyse est parfaite. Il ne voulait pas de "présidentiable". Mais qui est-il pour interdire?. Tu sais, je l'ai toujours comparé à Kouchner. Oui, j'assume ce que je dis.
Bon, allez, c'est de la politique, la preuve, aujourd'hui Cohn Bendit et Bayrou font ami-ami alors que pour les régionales ils ont failli en venir aux mains.
Ce n'est qu'un jeu pour eux, alors que des hommes et des femmes désespèrent et attendent de nos hommes politiques plus de sérieux, plus de responsabilité, moins de pussillanimité.(je ne sais pas si ce mot existe!!)
Pendant ce temps, d'autres souffrent, et lui, il est malheureux parce qu'il n'était pas la vedette des écrans lors de "son congrès" de Dijon.
Quand il parle de "psychiatrie lourde", il faudrait se demander pourquoi son égo est si fort égratigné, parce que Ségolène lui vole la vedette dès qu'elle apparait.

Dans un autre registre, à propos du slogan "travailler plus pour gagner plus", je me demande si depuis le peu reluisant match de sélection pour la coupe du monde de Football, il ne faudrait pas dire :

"Tricher plus...pour gagner plus" puisque j'ai cru lire quelque part que "qu'importe les péripéties, l'important c'est de gagner".

Sont-ce là, les nouvelles valeurs de notre République ? j'ose espérer que non.

Bon dimanche, Gérard,

Coralie

 
À 22 novembre 2009 à 07:06 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

"Pusillanimité",

ce mot existe bien, mais dans la précipitation j'ai doublé le "S".

:-))

Coralie

 
À 22 novembre 2009 à 09:11 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

Heureux de te "revoir", chère Coralie. Et j'espère que TVB.

Cet EAG a toujours été pour moi dès le départ un inutile "doublon" de DA. Ensuite, ça s'avère une sangsue...
Mais ça, ça nous dépasse. Et, désolé, erreur : c'est Ségolène qui s'est laissée dribbler bêtement !

EAG =renouveau, ateliers participatifs,..., tout ça existait déjà sur DA !

Pourquoi nous a-t-on quasi "encouragé" à adhérer à ce EAG, puis dans la foulée à NEAG, puis F/Booke et autres ?

Je l'ai dénoncé dès le départ : ce n'était que dispersion des forces !

En période électorale, nous "travaillons" sur des forums comme Figaro, Au Féminin, TF 1, RTL,...,où c'est très dur et très prenant.

Pourquoi a-t-il fallu qu'en plus on nous "invite" à poster nos comm amicaux sur trois ou plus forums au lieu d'un ?

Je ne sais pas si tu as reçu la dernière info de LN quant à la prépa des Régionales...
De plus en plus grave tous les jours.

J'ai peut-être une idée pour LN...Mais ce sera sans doute un "dernier coup d'archet".

Il y a tant de jours où j'en ai marre, Coralie,...

Si c'était à refaire...
Peut-être que je le referais quand même : c'est DA qui m'a permis de faire ta connaissance.

Bizzz

GE

 
À 25 novembre 2009 à 03:17 , Blogger L'écureuil a dit...

Bonjour Gérard,

Très claire, ta démonstration. Et Peillon ensuite a continué à se discréditer au cours de son passage sur France Inter:
http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2009/11/23/15898819.html#comments

Un petit ajout à propos de EAG: je crois que la coupure en deux délimitera les désignés que VP et D Assouline ont placés aux postes de contrôle d'EAG (ici aussi à Nice, il n'y a pas eu d'élection...)... et les militants d'EAG.
Tiendront-ils? j'en doute: on ne peut plus prendre les militants pour des "veaux" sans qu'ils fassent connaître leur désapprobation et leurs exigences de plus d'éthique...

Un vrai serpent - selon les mots de FH qui parfois dit ce qu'il pense - , ce VP, comment avons nous pu nous laisser abuser. E après avoir grandi dans l'ombre de Ségolène, sentant venir la démarche de Ségolène Royal (VP était averti 3 semaines avant Dijon) il s'est placé dans l'ombre tutélaire de DSK....Ce même DSK qui gravite en orbite avec son antenne (Camba) qui ne lâche pas d'un pouce la femme de paille, celle par laquelle il a réussi à voler le PS aux socialistes.. Ce même DSK qui fait dire par Michèle Sabban, dans la presse, qu'il n'a pas exclu de revenir... Ce même DSK qui susurre à l'oreille de Barbier qu'il n'aime pas que celui ci dise dans ses analyse politiques qu'il est peu probable qu'il revienne...
Triste PS. Doit-il survivre de cette manière, avec ces gens là? A nous de voir. La seule parole qui nous reste est un bout de papier, aux élections nationales, alors.....

 
À 25 novembre 2009 à 06:31 , Blogger 1OO pensées pour VOUS ! a dit...

@ Ecureuil,

Heureux de te retrouver, Joyce.

Triste PS, tu dis.

Du temps d'Ulysse, on pouvait tomber de Charybde en Scylla. C'était sans doute douloureux, mais il y a une certaine noblesse dans l'expression.

Aujourd'hui, de Lang à Peillon, on est tombé de Charogne en scélérat.

Bon courage...

 
À 25 novembre 2009 à 12:43 , Blogger Agitare Rem a dit...

Bonsoir Gérard,

il est bien dommage, alors que l'on prône ou revendique le rassemblement, qu'il se soit fâché pour cela. Et je n'apprécie guère de mon parti que certains de ses membres donnent cette image là de la camaraderie

 
À 25 novembre 2009 à 12:44 , Blogger Agitare Rem a dit...

Commentaires de bibi!

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil