lundi 30 avril 2007

MARDI 1er MAI, FETE DU TRAVAIL.


Je ne vais pas vous rappeler l'historique du 1er mai, puisqu'il est facilement captable sur Google.


Je fais simplement remarquer que c'est la fête du travail, des travailleuses et travailleurs, symbolisée par un brin de muguet, et que c'est une fête de gauche...
Une remarque qui a -au moins symboliquement- son importance : remarquez que, dans mon jardin, un muguet a voulu pousser en forme de V, commde Victoire !
(Donc, d'après mon muguet, qui sait de quoi il cause, Sarkozy devrait même déclarer forfait...)
Et c'est évidemment ce plant prémonitoire que je dédie à Ségolène pour la fête du 1er mai...
Mes plantes et leurs pensées prémonitoires...
Il faudra reparler de tout cela plus en profondeur, mais après les élections !
J'ai reçu une réponse à la question d'avant-hier : oui, c'était bien Claude François qui avait préfacé un "best of" de Leconte de Lisle.

Mais je ne sais pas si c'est Sophie ou Coralie qui a envoyé cette bonne réponse ? (Quand je suis fatigué, mes pouvoirs télépathiques tendent vers zéro)
C'est pas grave : je compte pas (car, quand on aime, on compte pas ).
Mais il reste pas mal de questions des jours précédents sans nulle tentative de réponse !
Je comprends : nous avons toutes et tous trop de boulot !
Puisque vous ne répondez pas vite, une question carrément difficle, voire insoluble...(quoique cette fois j'aie la réponse !).
Saturnin (Aurelia, de Nerval), Lampernisse (Malpertuis, de Jean Ray) et Jacquemort(L'arrache-coeur, de Boris Vian) sont le même personnage.

Qui pourrait compléter cette "Trinité", et faire le quatrième au poker de l'Eternité ?
(Il y a sans doute plusieurs réponses possibles)
Mais keske çà nous éloigne de notre campagne...
Bah, vous inquiétez plus : on est en train de gagner !
Mais on reste concentré(e)s et efficaces jusqu'à la dernière seconde !
Bonne fête du travail...et belle victoire dans quelques jours !

dimanche 29 avril 2007

LUNDI 30 AVRIL, UNE SEMAINE...

On a beaucoup parlé du dialogue Ségolène-Bayrou de samedi.

A la demande de notre amie La Chaloupe, je diffuse le lien pour la video de cette conversation, qui démontre que Ségolène ne dérive pas du tout de notre pacte présidentiel.


" Il me semble important que nous mettions le débat sur nos blogs...
Marre d' entendre parler des divergences très fortes et pas des convergences réelles...

Qu'en pensez-vous ? "

Débat Ségolène Royal et François Bayrou.

Pour visualiser le dialogue entre Ségolène Royal et François Bayrou :
http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/chats.html

Notre blog : http://www.lachalouperassemble.com/


Tant qu'on est en train de parler de liens, je rappelle qu'il y en a des tas qui sont intéressants et publiés juste à côté.

Il y en a d'autres dans le billet daté de jeudi ou vendredi (celui où il y a des pâquerettes en illustration). Dans ceux-là, n'oubliez surtout pas de visionner attentivement le dernier, qui montre la manipulation écoeurante et l'utilisation des enfants (après la femme-objet, l'enfant-objet) dont sont capables les sarkozystes.

Un Sarkozy qui a déclaré aujourd'hui "vouloir balayer l'héritage de mai 68"...
C'est-à-dire balayer un souffle de fraîcheur et de liberté...(Quand on parlait de dictature et de jeunesses sarkozyennes...)

Pendant ce temps-là, Ségolène organise un concert-meeting gratuit le 1er mai à 15 H 30 (journée symbole de la fête du Travail) au stade Charléty (Paris 13ème).

Parmi les artistes venus apporter leur enthousiasme à notre candidate, Renaud (un héritier de mai 68 !), Leny Escudero (qui chantait "Libertad o muerte" en mai 68 !), et bien d'autres. Plus de renseignements sur le site Désirs d'avenir (lien ci-joint).

Notre amie Anis (lien vers le blog également ci-joint) vient de me faire parvenir un documentaire impressionnant sur les dérapages et les dangers de Sarkozy.
Je pense qu'elle l'a édité sur son blog, donc je vous conseille d'y aller voir, çà s'intitule "A lire avant le 6 mai ".

Et si vous êtes convaincus de la pertinence de l'analyse de cette chère Anis, diffusez au maximum !

Si jamais elle n'avait pas édité sur son blog (où j'ai pas encore eu le temps d'aller me balader), je posterai ce texte d'une importance capitale en commentaire du présent billet.

Coralie : tu vas encore trouver que je suis trop technique aujourd'hui...mais il le faut de temps en temps.
Sophie, qui n'a pas trouvé : un petit indice. Le chanteur, décédé accidentellement a dédié une chanson à une pauvre petite fille riche, toute seule abandonnée sur une plage...On n'aurait pas pensé qu'il appréciait Leconte de Lisle, hein ?
Freewheelin : heureux de voir que l'agression faite à notre héritage 68ard te donne maintenant une combativité de supportrice !

Une question pour conclure :

-à quel poète font penser les fleurs illustrant le billet d'aujourd'hui ?
(Difficile : faut d'abord identifier les fleurs !)

samedi 28 avril 2007

DIMANCHE 29 AVRIL


Je vous avais déjà présenté mon petit chien, Jack, qui vous conseille de voter Ségo.
Idem pour le chat de Marie, photographié ici en tenue "Ségolienne".
On peut se demander : pourquoi en bleu ?
Remarque : il y a aussi du blanc, et çà ,suggère les nuages dont nous parlions hier et avant-hier.
A remarquer aussi que notre brave chat (que Jack serait jaloux et vexé s'il voyait cette photo sur mon blog...Heureusement, mon p'tit chien ne squatte pas encore mon ordi ! Sinon, comment je ferais ma "campagne sur le net" ?)
Revenons à nos...moutons : le p'tit chat, du bleu du blanc, pour le ciel et les nuages, et aussi une télécommande à portée de la main !
C'est donc qu'il a suivi attentivement le dialogue Ségolène-François Bayrou ce matin.
Remarquez d'ailleurs son regard attentif et concentré...
Je ne vais pas commenter ce dialogue : le chat (Marie, t'aurais dû me dire son prénom !) était intéressé et "Les plus vastes intelligences doivent tenir compte de l'instinct animal", écrivait San-Antonio !
Néanmoins, s'il y a des questions sur le sujet, j'y répondrai, mais en fin de soirée...
Je parlais de San-Antonio, voici maintenant Leconte de Lisle :
"Couronnés de thym et de marjolaine,
Les Elfes joyeux dansent sur la plaine
Ils l'entourent tous d'un essaim léger
Qui dans l'air muet semble voltiger,
-Hardi chevalier, par la nuit sereine
Où vas-tu si tard ? dit la jeune reine
..."
Questions (Ségolène voulait une campagne joyeuse, c'est pour çà que je parle des Elfes joyeux...), pour se détendre un peu :
-Quel trait d'union peut-on voir entre cet extrait et une oeuvre d'un poète dit fantaisite dédiée à Nerval ? (Il n'y a peut-être qu'un mot, mais j'ai l'impression de reconnaître "l'air")
-Un chanteur de variétés (aujourd'hui disparu) admirait Leconte de Lisle.
Il a écrit :
(le chanteur, pas Leconte !)
"Les règles de la chevalerie, le courage, le sang, l'amitié et la solitude : les "Poèmes Barbares" c'est déjà du Western. "
Reconnaissez- vous ce chanteur rien qu'avec cette citation ?
Si oui, c'est renversant...Si non, c'est pas grave, suffit de participer et penser un peu...à ce qu'on fera de ce blog après avoir gagné les élections.

vendredi 27 avril 2007

SAMEDI 28 AVRIL


Ce soir, il y avait à Lyon (et l'OL est champion !) meeting de Ségolène, avec la participation très active de Najat Belkacem. Notre amie Liljana était sur place, j'espère qu'elle nous enverra un commentaire...Et peut-être une photo (numérique, format JPEG, que j'éditerais sur le blog).
A propos des commentaires, j'ai apprécié cette envolée (et c'est le mot qui convient) consacrée aux nuages...
Coralie, Marion et Freewheelin, vous avez parlé poésie et philosophie...
Poésie avec politique, ce n'était possible qu'avec le programme de Ségolène : Réussite éducative et culturelle.
Avec notamment : "Le soutien à la création et à l'emploi culturel, ainsi que l'introduction de la pratique artistique à tous les niveaux, de la maternelle à l'université".
Pratique artistique, créativité, confiance en soi,... et si c'était -simplemen,t- comme çà qu'on réconciliait enseignés, enseignants, parents et programme, sur base de motivation ?
Une petite question artistique donc aujourd'hui :
à part Coralie (puis Marion et Freewheelin qui ont adhéré à l'image), quel autre grand poète a mis en évidence les merveilleux nuages ?
Il y a peut-être beaucoup de réponses possibles, mais celui auquel je pense a été chanté par Léo Ferré...
Mais pourquoi nous parlons des nuages à la fin de cette campagne électorale ? se demandent, déroutés, les délégués de l'UMP venus visiter ce blog (Oui : il y en a , je les vois là-bas, très à droite...Je n'ai pas dit "Très adroits" !).
Nous parlons des nuages ... parce que nous restons libres d'en parler !

jeudi 26 avril 2007

VENDREDI 27 AVRIL


Et revoilà mes pâquerettes...
Mais avant tout, je rappelle des liens vers d'autres blogs très intéressants, avec une nouveauté, celui d'Emilie (sans oublier tous ceux qui sont affichés juste à côté : vous en avez de la lecture !)
Je rappelle qu'en plus des liens installés à côté, d'autres blogs et sites méritent le détour :
Et un nouvel ami, Pierre-André :http://campagnole.canalblog.com/

Et voilà aujourd’hui Emilie, avec des nouvelles du Sud :
http://picasaweb.google.fr-blaise
Sur ce blog d'Emilie, vous pourrez découvrir toutes les photos et commentaires du récent meeting de Ségolène à Montpellier.
Impec, tout çà, et pourtant mes pâquerettes ont demandé que je rappelle que la campagne est des fois ...au ras des pâquerettes.
Vous vous rappelez que Sarkozy avait demandé à ses supporters d'utiliser l'adresse mail de leurs enfants pour propager sa pub ?
Il a accompli un autre pas en avant dans la création des jeunesses sarkozyennes...voir ci-dessous, avec mode d'emploi.
Nora

Détail technique : pour "ouvrir" la video, faut enregistrer le lien avec la souris et faire Ctrl C, puis partir sur Google, cliquer dans la fenêtre en haut à gauche (où est noté http://google...) et faire Ctrl V.

Ensuite, balader la flèche souris vers la droite jusqu'à ce que s'affiche un rectangle jaune conseillant de faire Alt + Entrée.

Ensuite, on voit la video.

En quittant, l'ordi demandera si on veut "fermer les onglets". Faut dire OK !

Mes excuses aux spécialistes pour qui tout çà n'est qu'un jeu d'enfant...
Mais le lien de Nora ( c'est Nora qui m'a envoyé le document) apparaît en mauve, donc peut-être qu'il va fonctionner automatiquement ?
Pas d' énigme aujourd'hui : une lectrice est pressée de lire ce billet. Je viens de voir son message sur ma boîte de réception, quand j'ai été copier le lien de Nora.
Keske je voyage sur cet ordi !

mercredi 25 avril 2007

JEUDI 26 AVRIL


Je remercie d'abord Coralie pour son intervention si rapide.
Et je trouve Freewheelin un peu sévère : dans les propos de JPC, il n'y avait nul renoncement au pacte présidentiel, mais un appel à ceux qui y adhéreraient éventuellement ! Nuance...
J'aurais dû écrire des réponses personelles, mais journée beaucoup trop chargée aujourd'hui...et coup de fatigue.
J'espère que nous discuterons plus longuement demain ou samedi au plus tard ...Mais c'est difficile de discuter rien qu'en tapant sur un clavier d'ordi !
si on m'avait dit il y a cinq ans que j'utiliserais cette méthode, j'aurais pas cru. Et, Ségolène étant arrivée, j' ai adhéré à son programme de réussite éducative et culturelle, à sa volonté des méthodesmodernes que j'ai aussi vue quelque part dans le programme... Ety, comme çà ne m'est même plus impossible, je le fais ! (Rigole un peu, Freewheelin, que la campagne reste gaie,...malgré de temps en temps l'un ou l'autre problème.)
J'en reviens à ma nouvelle méthode : troisième volet du pacte présidentiel, du travail pour tous !
Avec entre autres la création de 500 000 emplois tremplins.
Emplois qui vont coûter dans un premier temps aux pouvoirs publics, mais qui vont ensuite "rapporter", puisqu'ils sont destinés à devenir des CDI.
Des questions ?
Comme le fait l'infatigable Liliane sur plusieurs forums, j'y répondrai !
La citation du jour :
"Ils cassent le monde
En petits morceaux
Ils cassent le monde
A coups de marteau
..."
C'est de Boris Vian.
Et çà me fait penser à deux personnages déjà cités sur ce blog.
Lesquels ?
(NB : "à coups de marteau", pour les types que je dénonce, c'est symbolique : ils cassent autrement !)

mardi 24 avril 2007

Il ne faut pas rester dans une situation figée...par Jean-Pierre Chevènement

A l'instant, sur FR2, Jean-Pierre Chevènement a répondu à une question de Roland Sicard sur la "politique de la main tendue de Ségolène Royal vers François Bayrou et ses électeurs"


......IL NE FAUT PAS RESTER DANS UNE SITUATION FIGEE.

TOUS CEUX QUI ACCEPTERONT DE SE PLACER DANS LE CADRE DU PACTE PRESIDENTIEL DOIVENT AVOIR LEURS PLACES AU SEIN DU GOUVERNEMENT....

Coralie

MERCREDI 25 AVRIL...


Je tiens aujourd'hui à remercier tous ceux, et surtout toutes celles qui animent ce blog avec un dynamisme que je n'aurais jamais imaginé.
Notamment Liljana, qui ne vote même pas en France, et qui a pourtant appuyé notre action avec un enthousiasme chaleureux. (Voir ses derniers commentaires en cliquant sur commentaires au bas des deux ou trois messages précédents)
Je rappelle aussi qu'en plus des liens affichés à côté vers d'autres blogs ou sites, il en existe méritant également le détour dans le billet d'hier.
Et en voici un nouveau, transmis par fiona-grace stravinsky (qui doit être une artiste : bienvenue chez nous!) :
Ce lien vous permettra de découvrir la France de Sarkozy...
Mais revenons à celle, bien plus humaine, de Ségolène, avec le deuxième volet de son pacte présidentiel :
"Pouvoir d'achat garanti".
"La vie chère est une réalité vécue par une grande majorité de Français et pas eulement les plus modestes. Les salaires stagnent, les pensions s'amenuisent..."
Même système que lancé hier : vous avez des questions, vous les postez en commentaire, et j'y réponds.
(En cas d'absence ou de somnolence, mon secrétariat s'en charge, aujourd'hui, c'était Freewheelin, qui a aussi répondu à la question du jour...)
Question pour aujourd'hui (pour une fois c'est pas du tout poétique !) : quelle était la grosse erreur dans le billet d'hier, erreur que personne n'a pourtant relevée ?

lundi 23 avril 2007

MARDI 24 AVRIL


SEGOLENE AVAIT PENSE A TOUT, A TOUTES ET A TOUS...
...et voilà que vous exigez un deuxième tour !
Je comprends, c'est pour le fameux débat "face à face" ?
Mais maintenant, je raconte quoi, moi ?
J'avais présenté (quasiment) ses 100 pensées en 100 jours,...et elle ne va pas ajouter quinze propositions comme çà, d'un coup de baguette magique, rien que pour alimenter mon blog !
Je dis bien que j'avais présenté "quasiment"...j'avoue avoir choisi ce qui me paraissait essentiel, le plus proche de nos préoccupations, avoir parfois dérivé sur l'actualité. Et donc présenté mon sujet dans le désordre...
Mais si j'avais travaillé logiquement, chap. 1 "Confiance retrouvée", point 1 : une progression de 10 % par an du budget de la recherche...
...il aurait suffi d' afficher : "Relire le pacte présidentiel", disponible, et même en video (on n'arrête pas le progrès !) sur DA, voir les commentaires sur les liens ci-joints, sans oublier les autres liens que je rappelle ici :
(Vous impatientez pas, je vais les rechercher en copié-collé. Ils sont un peu en-dessous du texte d'aujourd'hui, je fais donc quasi de la speleo sur mon blog!
Voilà, je reviens déjà : je commence à accélérer, question info !)
Je rappelle qu'en plus des liens installés à côté, d'autres blogs et sites méritent le détour :Fanchon:http://parite-fanchon.blogspot.com/
Et un nouvel ami, Pierre-André :http://campagnole.canalblog.com
J'aurais pu, j'aurais dû,...keske je vais maintenant écrire ?
Une idée, soufflée par notre amie bretonne Liliane.
Tout le monde avait remarqué que mon blog a été créé pour mettre en évidence la qualité du programme de Ségolène, je suppose ?

Bon, je vais lancer un volet du pacte chaque jour, en résumé (il y a neuf volets, condensés si l'on veut en sept piliers ). Comme il nous reste du temps, je prends les volets (ou chapitres...) dans l'ordre :
1) La confiance retrouvée. La recherche, la politique industrielle, les PME,...il s'agit donc d'économie, avec une "introduction " au volet 8 République nouvelle, une courageuse réforme de l'Etat : un euro dépensé doit être un euro utile !
Si vous connaissez des personnes se posant des questions sur le sujet du jour, vous les acheminez vers ce blog et je m'engage à répondre à leurs questions ! (Suffit de publier en cliquant sur "commentaires"). Si j'ai trop de questions pour un homme seul, je vous rassure, j'ai un secrétariat d'une qualité et d'une excellence époustoufflantes !
Voilà donc pour mon orientation lors du sprint final...
Mais je ne vais pas parler que de technique et programme : je lisais aujourd'hui sur certains forums que çà fatigue...
Une petite question :
Boris Vian a écrit un jour :
"Crève, brave soldat, crève
... "
A quoi çà me fait penser dans un programme que je n'aime pas de la campagne actuelle ?
NB
Parmi les commentaires édités aujourd'hui, çàd hier si vous lisez demain, enfin, bref, parmi les commentaires du lundi 23 avril, celui de Liljana (les autres aussi d'ailleurs) mérite d'être lu.
J'ai été étonné, Liljana, que tu ne poste pas aussi ce Désir d'avenir que tu partage avec nous sur le blog de Najat ?
Et, mieux vaut tard que jamais, sauf avis contraire de ta part, je le publierai demain sur DA.
Ton avis, et ta manière de t'exprimer, ont une grande importance pour les valeurs que nous défendons...

dimanche 22 avril 2007

LUNDI 23 AVRIL : ON REMPILE !


Voilà, vous connaissez aussi bien que moi les résultats du premier tour : il y aura donc un match retour, face à Sarkozy.
Comme j'espérais beaucoup mieux, je n'avais pensé qu'à un billet de Victoire totale à écrire ce soir (et titrer au lendemain...)
Mais c'est raté.

Donc, je ne sais même pas de quoi parler.

Alors, je ferais mieux de me taire, dirait Raymond Devos...
Mais, puisque la campagne joue les prolongations, je les joue aussi avec vous, et je retrouverai bien une idée par jour pendant deux semaines, et même pendant cinq ans ou plus si vous êtes assez nombreuses et nombreux à le souhaiter !
Un peu de déception, j'avoue,...Mais ce n'est pas du défaitisme.

Nous serons toutes et tous concentrés et performants pour le deuxième sprint.
Z'avez entendu les medias ?
A 21 H, on n'avait pas encore les résultats complets, et ils ont déjà des sondages pour le 2ème tour, avec évidemment NS en tête !
Problème : apparemment, ce genre de manipulation marche bien...
Nous n'avons que deux semaines pour inverser la tendance.
Mais çà nous suffira !
Car, disait Apollinaire :
"La perfection n'est-ce pas la Victoire ?"
A nous donc de marcher vers la perfection...et nous sommes sur la bonne route.

vendredi 20 avril 2007

DIMANCHE 22 AVRIL, C' EST AUJOURD'HUI !


C'EST AUJOURD' HUI QUE, DANS LA DISCRETION DE L'ISOLOIR, UNE DISCRETION PROPICE A LA REFLEXION PROFONDE, VOUS ALLEZ ACCOMPLIR UN GESTE HISTORIQUE :
ELIRE UNE PRESIDENTE !
Remarque très importante: c'est pas parce qu'elle est une femme que je dis çà...c'est surtout pour la qualité de son programme, sa volonté, son humanisme, ses convictions,...
Qualités que j'aurai mis (moi qui avais pourtant un bon esprit de synthèse) 100 jours à présenter : il y avait donc de la matière !
Pour conclure cette campagne sur ce blog, je rappellerai ce beau message de Ségolène : la montagne à gravir...

"Pour que la France saisisse toutes ses chances, et réalise le progrès pour tous, le respect pour chacun.

Je remercie les militants du parti socialiste qui sont venus voter en masse et qui ont donné à toutes celles et tous ceux qui veulent que ça change la force d’y croire.Je ne tire de ce résultat aucune gloire personnelle mais je mesure l’immense responsabilité de ne pas décevoir toutes celles et ceux qui espèrent.
L’élection présidentielle va à l’essentiel : la possibilité pour chacun de choisir son destin et de le maîtriser dans les turbulences du monde d’aujourd’hui. Oui, la France peut reprendre la main. Oui elle peut croire suffisamment en elle, renouer avec le meilleur de son histoire, se projeter à nouveau dans l’avenir pour construire un destin commun.
Car les questions que se posent les Français, nous les connaissons : la pauvreté et la précarité sont-elles une fatalité ? Non – ces risques inédits, ces inégalités qui se creusent, ces fragilités qui déstabilisent même ceux qui se croyaient à l’abri, est ce là le visage inéluctable de la modernité ? Assurément pas.
Ces jeunes qui désespèrent de pouvoir vivre un jour de leur travail, ces salariés qu’on pousse vers la sortie bien avant l’âge de la retraite, ces familles qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts, à se loger correctement, à élever leurs enfants, et qui s’endettent pour faire face aux dépenses courantes, est-ce cela la condition promise aux millions d’ouvriers, d’employés, de salariés mais aussi d’artisans, de commerçants, de petits agriculteurs et de retraités qui forment l’immense majorité du peuple français ? Je ne le crois pas et je ne le veux plus.
Etre socialiste c’est garder au cœur une révolte intacte. Le socialisme, c’est mettre le progrès social au cœur de toutes les décisions politiques - le progrès social pour tous et le respect pour chacun. C’est l’Education au cœur de tout, encore l’Education, toujours l’Education.
Le monde a changé, la France a bougé, alors la politique doit changer. Je veux non seulement incarner ce changement profond mais le construire avec tous. La politique doit partir de la réalité de la vie des gens, être attentive aux leçons que le peuple donne, comprendre que le citoyen est le mieux placé pour faire le diagnostic de sa vie et pour dire au nom de quelles valeurs la gauche doit agir. La France doit donner à chacun les moyens de prendre effectivement son existence en mains. Voilà pourquoi les libertés individuelles appellent des solidarités et des garanties collectives à construire.
N’ayons pas peur des idées neuves, puisons-les dans la vie quotidienne du peuple français, dans ses souffrances, dans ses difficultés mais aussi dans ses talents et dans ses formidables réussites. (…)
Regardez l’histoire de France : c’est toujours quand le peuple s’y met que la France avance et bâtit un nouvel avenir. Et aujourd’hui, je sens que le peuple s’y est mis et que ce mouvement va continuer. Je crois que la France peut puiser dans la meilleure part de son passé des valeurs pour ses combats d’aujourd’hui, à commencer par celles-ci : de fortes raisons de croire en elle. Pour tirer le pays vers le haut, il faut bien sûr comprendre les changements du monde alentour, mais il faut d’abord aimer la France, cette idée toujours neuve, et vouloir que les Français s’aiment en elle.
Nous allons gravir la montagne jusqu’à la victoire. Aujourd’hui c’est un beau jour pour partir au combat car nous sommes portés par un mouvement populaire généreux et heureux qui sent que nous sommes soutenus par une cause qui est plus grande que nous.
Je lance aujourd’hui un appel à tous les Français, hommes et femmes de notre pays.
Rassemblez-vous, mobilisez-vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour notre pays, imaginons ensemble une France qui aura le courage d’affronter les mutations sans renoncer à son idéal de liberté, d’égalité et de fraternité. Pour un ordre juste, contre tous les désordres injustes qui frappent les plus faibles, pour des énergies positives qui se rassemblent et des libertés nouvelles à inventer.
Mettons nous en mouvement pendant six mois au cours desquels il nous faudra investir toute notre énergie et tout le fruit de nos échanges avec les Français, et je vais continuer comme je l’ai fait depuis plusieurs mois. Avec toute la force de nos convictions socialistes pour unir toute la gauche dans sa diversité puis rassembler une majorité de Français dans un même désir d’avenir. "

(Melle, le 17 novembre 2006Lire l’intégralité du discourshttp://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=443)
Quand je relis ce discours, il n'y a qu'une chose que je ne comprends pas : comment est-ce possible que d'autres candidats se présentent ?
Un grand merci encore à ceux et surtout celles qui ont animé avec beaucoup de clairvoyance, de dynamisme, d'engagement,...ce blog que j'ai lancé comme une bouteille dans la mer.
On est vendredi, je vais me taire informatiquement jusqu'à dimanche soir.

Ultime confidence...
Ma plus grande joie : mon ordi n'a pas planté, il a tenu les 100 jours !
Quel match ! Plus long qu'un marathon !
Et nous sommes toujours là, mon ordi et moi...

SAMEDI 21 AVRIL, DEUX JOURS...


Je titre samedi 21, deux jours...
...et personne n'avait relevé, depuis ces 100 jours que nous aurons passé ensemble, à relever une erreur de calcul !
Deux jours, et on vote demain : ce n'est pas que je pratique le + 1 (ou -1 quand çà m'arrangerait, comme les banques que Ségolène va bientôt mettre au pas).
Les deux jours = samedi et dimanche: puisqu'on vote jusqu'à 20 H, dimanche compte aussi !
Un petit détail, notamment à l'intention des RG (qui espionnent mes lignes...jusqu'à grésillements, dérangements,...mais j'arrive encore à surnager et réparer : kesk'elle m'aura fait faire, Ségolène !...Fatigué, mais je regrette pas.) : les deux billets, intitulés "Samedi" puis "Dimanche" ont été écrits ce vendredi soir, un moment où l'on peut encore alimenter les blogs !
Donc, quand Ségolène aura gagné dimanche au premier tour, comptez pas chez moi une erreur tactique pour vouloir recommencer l'élection : le cachet de la Poste (pardon, de Google) fera foi !
Donc, j'écris ou je communique encore ce truc aujourd'hui pour demain, un autre toujours aujourd'hui pour après-demain (On a bien suivi, aux RG ?) et on se retrouve dimanche soir, pour un billet titré de lundi et qui sera intitulé :
"On a gagné !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"
Pas à cause de l'inconsistance de Bayrou ou de la personnalité trouble des deux autres, non, rien qu'avec la qualité de notre programme !
Campagne au ras des pâquerettes à droite : je me demande pourquoi j'ai mis des primevères en illustration...
Sans doute parce que la photo est très nette, et que je sens nettement la Victoire !
(J'espère que tout le monde a bien suivi le symbolisme de la démonstration ? )
Hélas donc, demain, faut pas éditer de commentaire sur mon blog, et ce jusqu'à dimanche 20 H (Avis aux RG : je sais pas comment on bloque les flux RSS ou autres...donc, puisque vous me lisez, contacter moi très vite pour m'expliquer, sans tentative de sabotage toutefois, sinon, fichez moi la paix !)
Je poste ce billet, en précisant que son ton optimiste ne doit pas signifier relâchement : nous avons
"Un devoir de Victoire" !
(C'est Ségolène qui l'avait dit, je sais plus quand !)
J'aurais dû en faire la question du jour, mais le mot "devoir" me mettant un peu de pression, j'aurai encore une fois écrit trop vite et donc un peu maladroitement...(T'as raison de rigoler, Freewheelin, d'ailleurs, Ségolène voulait une campagne gaie !)

A dimanche soir les ami(e)s... avec la France Présidente

La France Présidente, audacieuse, belle de ses valeurs républicaines, voilà ce que le monde entier espère.

La France républicaine et laïque, libre, qui veut l'égalité pour chacun de ses enfants, fraternelle pour ceux qui sont en détresse, cette France va avoir l'audace d'élire la première femme Présidente de la République.

Cette victoire, nous la devrons aux millions d'électeurs, hommes et femmes, que Ségolène Royal a réunis autour de son Pacte Présidentiel .

Il nous reste deux jours pour que ce dimanche 22 Avril efface l'horreur d'un 21 Avril : plus

jamais çà.

J'ai confiance,


Pour la France Présidente,

Amitiés

Coralie

jeudi 19 avril 2007

VENDREDI 20 AVRIL, TROIS JOURS...


TROIS JOURS...
...et un bien beau meeting à Toulouse, avec Jose Luis Zapatero venu apporter son appui à Ségolène, justement à Toulouse qui a eu une importance considérable dans la lutte contre le franquisme.
Le message de notre ami d'au-delà des Pyrénées est déjà lisible sur DA, donc je ne vais pas le copier-coller, puisque vous avez le lien juste à côté.
A propos de liens, il y en a quatre ci-dessous, qui méritent aussi une lecture attentive.
Keske Ségolène aura suscité comme vocations littéraires ou artistques : son programme de "Réussite éducative et culturelle pour tous " est renversant !
J' ai même dû me mettre à la pointe du progrès (avec beaucoup d'aide !) question informatique, pour arriver à la suivre !
Revenons à la politique : impec, le discours de JL Zapatero.

Pendant ce temps-là, j'écrivais un p'tit truc plus modeste, que j'ai diffusé sur quelques forums, et que je vous livre ci-dessous.

C'est peut-être pas terrible, mais çà contient l'une ou l'autre idée que l'on pourrait utiliser ces derniers jours...
"""Je voterai Ségolène Royal parce que son programme est le seul fiable, cohérent et réaliste.L’éducation est la base de tout l’édifice, a-t-elle dit. Réussite éducative et culturelle pour tous, avec cet important volet de la formation !

Formation qui permettra, grâce à un partenariat constructif avec nos PME régionales, à relancer l’emploi et leur compétitivité.Relancer l’emploi signifie éliminer le spectre du chômage et garantir le pouvoir d’achat.

Un programme qui a été jugé favorablement par les économistes (leur appel du 5 avril à voter Ségolène) et les associations environnementales, qui l’ont notée 16/ 20.

Je vote Ségolène parce que j’ai des enfants, bientôt des petits-enfants.Avec elle, ils auront du travail et respireront un air plus pur demain !

Avec Sarkozy, c’est heures sup et retraites à 7O ans. C’est aussi inféodation à Bush , mépris de l’environnement et guerre en Irak, puis en Iran ou ailleurs. Quant à Bayrou, puisqu’il gouvernerait avec Sarkozy, c’est retour à la case précédente…

Heureusement, il y a Ségolène…"
Bon, une petite note poétique pour conclure :
"Nous sommes ton collier France
Venus des Atlantides ou bien des Négrities
Des Eldorados ou bien..."
Qui a écrit çà ?
Nerval ou quelqu'un d'autre ?
Suspense jusqu'à dimanche soir...
(Pensez quand même plus à la campagne qu'à mes questions saugrenues...mais quelle obsession récurrente pour l'Atlantide ! Faudra qu'on en reparle...après les élections !)

LES NOUVEAUX LIENS

Je rappelle qu'en plus des liens installés à côté, d'autres blogs et sites méritent le détour :
Fanchon:
http://parite-fanchon.blogspot.com/

DA Belgique:
www.segolene2007.be

Arnaud:
http://desirsdavenir86000.over-blog.net

Et un nouvel amis, Pierre-André :
http://campagnole.canalblog.com

Remarque : si jamais le lien avec le blog de Fanchon ne marchait pas, on peut taper Fancon parité sur Google !
(Je dis çà parce que la dernière fois, c'est la méthode que j'ai dû utiliser, à cause d'un mystère de l'info : le lien marche depuis ma boîte de réception, mais ne marchait pas depuis le blog !)

Bonnes lectures !

mercredi 18 avril 2007

JEUDI 19 AVRIL, QUATRE JOURS...


DANS QUATRE JOURS, SI TVB, NOUS AURONS UNE PRESIDENTE !
(Rigole pas, Coralie : je continue à croire à une victoire au premier tour !
Tu crois que j'aurais joué dans une équipe qui vise le nul et les penalties ?
Ceci dit, il risque quand même d'y avoir un deuxième tour, et j'accepterai bien entendu de "jouer les prolongations")
Donc, rigolons plus, soyons sérieux. Je viens (enfin !) de recevoir une réponse à ma question Nerval-Atlantide, réponse de Liliane, qui a préféré me l'envoyer par mail parcequ'elle n'aime pas s'encombrer de "compte blogger", et je la comprends !
Importante analyse de Liliane :
"Fils de la Grèce et de Platon, idéaliste, sans mère et rejeté par son père, il cherchait un trésor dans le jardin du Luxembourg
Avec sa géographie magique du chercheur d' absolu , pour qui le rêve l' emporte sur le réel, Gérard court après les ombres, et c' est sa mélancolie qui assurera sa postérité.
Il préfèrera toujours l' irréel et l' imaginaire, et cette île engloutie pour y réfugier ses rêves.
Le progressiste pointant du doigt la magie du socialisme aura ainsi choisi l' univers fantastique de songes et de délires
Nous avons la Ville d' YS en baie de Douarnenez d' où est originaire ma famille"
Ys, un morceau de l'Atlantide, et les Bretons, comme les Basques, lointains descendants des Atlantes ?
Après les élections, avec un masque et un tuba, j'irai visiter Ys, et je vous raconterai...
Mais me revoilà en pleine mer, ce qui nous éloigne de la campagne !
Revenons donc à notre marche en avant !
1) Fouillez un peu dans les commentaires des billets précédents, et lisez attentivement un commentaire de Liljana, au-sujet d'un important appui pour Ségolène, dont la presse à évidemment très peu parlé...A nous de faire circuler !
2) Aller voir sur le blog (lien ci-joint) de cette chère Najat le dernier message de Chris relatif à l'imposture de Bayrou (environ vingtième commentaire dans la dernière discussion).
3) Question du jour : à qui le philosophe Alain (qui était donc visionnaire, puisqu'il était du 19ème -siècle, pas arrondissement- et que la réponse est d'actualité) pensait-il quand il a écrit :
"Le pouvoir absolu corrompt absolument"' ?
C'est le stress du sprint final, voilà que je fais d'Alain un visionnaire....
Après mes envolées symbolisme-surréalisme-fantastique, me v'là plongé dans une philosophie qui n'est même pas celle de Camus !
Quels chemins j'aurai parcourus, pour tenter de suivre Ségolène...
Malgré tout le respect qu'on doit à Alain, je tiens à terminer sur une note plus poétique.
Apollinaire:
"Du rouge au vert tout le jaune se meurt
Paris Vancouver Hyères Maintenon New York et les Antilles..."
Visionnaire, notre ami Guillaume : "Du rouge au vert..."
Cela signifie que, puisque le jaune se meurt, les camarades d'extrême gauche, du PC et écolos vont nous rallier !
Une question : vous rappelez-vous d'un autre poète qui aurait parlé de Vancouver ?
Avec Apollinaire, la campagne est gaie. Donc Ségolène est contente ! Normal, puisque nous allons gagner !

DE NOUVEAUX LIENS !

En plus des liens affichés depuis quelque temps automatiquement chaque jour en tête de page, voici trois nouveaux blogs que je vous invite à découvrir :

Fanchon:
http://parite-fanchon.blogspot.com

DA Belgique:
www.segolene2007.be

et Arnaud :
http://desirssavenir86000.over-blog.net

Bonne découverte !

mardi 17 avril 2007

MERCREDI 18 AVRIL, DANS CINQ JOURS...


CE BEAU PROGRAMME DE SEGOLENE...
Dans les sept piliers du pacte présidentiel : "Promouvoir l'Education".
Points 22 à 35 du pacte présidentiel, "Réussite sociale et culturelle".
Un volet très important.
J'ai été prof plus de 35 ans dans l'enseignement spécial. Caractériels et handicapés mentaux, mélange éminemment explosif.
Il y avait la matière, et leur parcours vers un diplôme...Pour arriver à réussir une chose, l'essentiel est la motivation.
Donc, il fallait un peu d'extra-scolaire pour les réconcilier avec l'école.
Et nous avons, avec quelques collègues , monté (théâtre et poésie) "La Classe surréaliste". Nous avons aussi, en organisant la marche annuelle, découvert toute l'Histoire de la Région et ses lointains témoins...
Des adolescents handicapés ont ainsi appris à connaître et aimer leur environnement, maintenant, ils le respectent !
Ils sont aussi montés sur scène "en vedette".
Et on continue : en juin, bien que pré-retraité, j'organise un spectacle sur le thème de Prévert avec ces adolescents.
Difficile ? Même pas !
C'est un truc qu'ils vont réussir brillamment, comme l'expo de peintures du 1er trimestre, un "match" qu'ils auront gagné dans leur vie...
Et de la confiance en eux qu'ils auront gagné aussi...
En découvrant le programme de Ségolène,...je me suis rendu compte qu'elle aurait approuvé mes initiatives : de la motivation, pour donner de la confiance en soi...
Et tout est relancé, l'éducation étant la base de tout l'édifice !
Formidable, Ségolène !
A faire passer tous azimuts : pour un devoir de Victoire !
Pas terrible comme texte, çà fait u n peu ancien combattant...
Et pas de nouvelles questions à poser : je n'ai toujours pas de réponse sur l'Atlantide !
Comment vais-je écrire le bouquin, après les élections ?

A la demande générale (ou presque)


Je passais sur le Blog de Gérard et je réponds à une demande d'une contributrice . Il faut dire que j'y avais songé mais que je n'avais pas osé. Mais, comme le dit Noah "Ose", alors, "j'ose".


Vive la France Présidente.


Coralie

lundi 16 avril 2007

MARDI 17 AVRIL, DANS SIX JOURS...


SEGOLENE DOIT GAGNER, ETANT DONNE L'EXCELLENCE DE SON PROGRAMME.
En visitant le blog de Najat (ci-joint), j'ai rencontré Liljana, qui m'a fait un magnifique résumé de la récente prestation de Najat.
Avec de telles secrétaires (puis Coralie pour la décoration florale, Nora, Sophie, Pierre, Laurent, Marie,...pour les infos), je ne dois plus me fouler, et vous allez imaginer que ma fin de campagne est relax.

C'est pas le cas : malgré ma grande confiance, il me reste une désagréable pointe de stress. Même quand on sait qu'on est les meilleurs, c'est une erreur tactique de sous-estimer l'adversaire...
Voici le beau résumé de Liljana :
=>Najat Belkacem en meeting à Grigny ==================
« Nicolas Sarkozy a raison, elle existe la France exaspérée, je la vois tous les jours, je la vois ce soir ici à Grigny. Nous sommes la France exaspérée, exaspérée par l'échec scolaire, par le mal logement, par la misère, par l'insécurité. Nous sommes la France exaspérée encore, dans cette campagne des chiffres du chômage maquillés, des bilans non assumés, des violences verbales et des coups bas, la France exaspérée de l'obsession ethnique du candidat UMP, exaspérée par les tentatives d'opposer les Français les uns aux autres, par les stigmatisations offensantes des chômeurs, des fonctionnaires, des immigrés, des malades. La France exaspérée par cinq années de régression sociale. »
« Je comprends les préoccupations et même la désespérance de certains Français, en particulier des plus jeunes. Je viens vous dire, parce que je ne crois pas à la fatalité, qu'une autre politique est possible, qu'une autre France est possible, plus riche, plus prospère, plus juste, plus sûre et plus solidaire. »
« Cette autre France, cette République nouvelle, Ségolène Royal la porte en elle, elle en porte le projet de ville en ville, sans relâche depuis des mois. Ce projet c'est le vôtre, c'est celui dont notre pays a besoin pour se remettre debout. »
« L'emploi des jeunes est au cœur du pacte présidentiel grâce au droit à un premier emploi, à la création de 500.000 emplois tremplins et au « contrat première chance ». On ne peut pas se contenter de clamer qu’il faut travailler plus pour gagner plus comme Marie Antoinette clamait « ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche » !
Il faut faire confiance à cette jeunesse bouillonnante, entreprenante qui est une chance pour la France. »
Cordialement,Liliana
Mais dans l'univers souvent virtuel de cette campagne...
(Une campagne virtuelle, fallait l'écrire !), on fait souvent des rencontres bien moins agréables que celles précitées...
Ainsi, sur un forum que je ne nommerai pas, cette tentative de manipulation par un individu que je ne nommerai pas non plus , qui "engueulait quasiment Bayrou de vouloir battre Sarkozy au 2ème tour, car "il n'était là que pour devancer Mme Royal", j'ai répondu :
"Vous affirmez que Bayrou est là pour "battre Mme Royal, mais pas M. Sarkozy" ?Vous sous-entendez donc un arrangement préalable UMP-UDF, soigneusement caché aux électeurs, et vous avouez que si Sarkozy a pêché dans le marigot du FN, ce n'était pas dans le but de l'alliance que l'on avait imaginée, mais par basse tactique.Je comprends que le pauvre Jean-Marie soit parti se faire consoler dans les banlieues maudites...Face à de telles bassesses, combien on apprécie encore plus la fraîcheur du programme de Mme Royal... »
Ceci pour vous rappeler que la sordide manipulation, qu'il nous appartient de déjouer habilement, sera présente jusqu'au bout...
La campagne n'est pas gaie tous les jours...
Ségolène, faudrait gagner dès le premier tour : je serais en vacances dimanche soir !
C'est fait ? T'as au-moins 70 % ?
Je l'ai toujours dit, que t'étais géniale !

dimanche 15 avril 2007

LUNDI 16 AVRIL, 7 JOURS...


Même la Belgique pense à Ségolène !






Et, dans le cadre de ce week-end des 14 et 15 avril pendant lequel ont eu lieu 5 000 actions, il y a eu celle dont je vais vous parler, à Condé-sur-Escaut (Nord, à côté de Valenciennes).



Une section belge, celle de Bernissart-Blaton (emmenée par le bourgmestre Roger Vanderstraeten et l'échevin Luc Wattiez) est venue rencontrer les sections PS de Condé et Vieux Condé, où les comités locaux étaient renforcés par la présence du conseiller général Jean-Luc Chagnon, candidat aux législatives pour le Valenciennois.

La section belge a été emballée d'abord par le programme Europe-environnement de Ségolène.
La Belgique est en effet un petit morceau de l'Europe, et le programme de Ségolène prévoit "de l'air pur et du travail pour tous".
En Belgique aussi, on pense aux enfants, petits-enfants,...

Air pur : revoir "excellence environnementale", points 60 à 68 du pacte présidentiel.
Travail pour tous : points 14 à 21 du même programme.

Un environnement sain et une sérénité retrouvée aux points de vue emploi et pouvoir d'achat.
Voilà ce qui a séduit cette section belge (frontalière), qui a aussi applaudi les autres points du pacte présidentiel. (éducation, base de tout l'édifice,...).
La section belge compte, en collaboration avec Condé et Vieux Condé, mener diverses actions dans le beau parc transfrontalier, lequel est un atout pour la France et la Belgique.

La volonté des participants à cette première réunion :

"Construire ensemble l'Europe, selon le modèle proposé par Ségolène" !

Très belle journée à la frontière franco-belge : en se quittant, on avait l'impression d'avoir déjà gagné !
Grâce, simplement, à ce nouveau pas fait en avant...

Pas d'énigme aujourd'hui...mais une invitation à une belle video, lien ci-joint,...
si le copié collé marche dans ce cas de figue : en info, je deviens l'équilibriste du déséquilibre instable,...et c'est pas toujours confortable, y'a trop de stress !

http://www.dailymotion.com/video/x1pf0m_ose-yannick-noah

Et le lien a l'air de marcher ! Merveilleuse technique...quand çà marche.

Donc, pas de question aujourd'hui, mais une réponse : cliquer sur le truc en blu ou mauve, et puis diffuser sans modération.

Merci pour votre attention.

samedi 14 avril 2007

C'est juste.....cadeau pour vous....


Cadeau pour vous et pour la France Présidente



Amitiés



Coralie

DIMANCHE 15AVRIL, DANS 8 JOURS...


SEGOLENE A PENSE A TOUT...
...et Coralie aussi !
Elle vous a livré ci-dessous l'article paru dans le Soir d'aujourd'hui. Un journal belge qui n'est pas particulièrement à gauche !
Un message maintenant pour Arnaud, qui édite en Poitou un blog très intéressant, à visiter :
Comme je suis incapable d'ajouter le lien moi-même, je le rappelerai tous les jours dans le message. (Car Bruno est en plein déménagement, et ne viendra plus m'installer ce lien cette semaine)

Sur le blog de Najat (lien ci-joint, grâce à Bruno), j'ai trouvé la répartie suivante particulièrement intéressante.
Je vous la livre, à faire circuler comme excellent élément de campagne !
Question de : Internaute 10 mesures de gauche qui différencient philosophiquement le programme de Mme Royal des autres candidats ? et 10 mesures appicables immédiatement pour l´éducation, dans le primaire et le secondaire pour la réussite de tous?
Réponse : - la progression du SMIC à 1500 euros - la revalorisation des petites retraites - la mixité sociale avec la construction de logements sociaux et le renforcement de la loi SRU - le Service Public de la Petite Enfance - le soutien scolaire gratuit pour les élèves en difficulté et le doublement de l´allocation de rentrée scolaire - le renforcement des moyens accordés aux ZEP: limitation à 17 du nombre d´élève par classe en CP-CE1 et budget de 25% superieur pour un élève en ZEP - l´investissement dans les universités et la recherche que la droite détruit consciencieusement - la carte de santé pour les jeunes de 16 à 25 ans (gratuité des consultations medicales et de la contraception) - le retour des services publics au niveau national (pôle public de l´energie EDF-GDF) et dans les territoires ruraux (dispensaires...) - le mandat unique parlementaire -.... Ca en fait des élèments de clivage droite-gauche!
Cette argumentation est extraite d'un récent "chat" et montre la vitesse d'exécution et la pertinence des analyses de Najat.
C'est confortable, je n'ai rien à ajouter !
Pas d'énigme du jour : je n'ai eu aucune réponse à la précédente !
Donc elle reste d'actualité : pourquoi cette certitude de l'Atlantide ?
Eléments chez Nerval, mais chez d'autres auteurs aussi...
Hélas, j'élimine l'hypothèse du commandant Cousteau (Santorin), ainsi qu'une bonne partie des idées de Pierre Benoît.
Une extension Atlante dans le Sahara : oui.
Mais le Continent lui-même se trouvait dans l'Atlantique...
Et pourquoi je raconte çà en pleine campagne ?
Mais parce que l'Atlantide fut engloutie. Et, qu'avec l'effet de serre et le réchauffement climatique scientifiquement démontrés très alarmants et au bord d'une spirale infernale lors de la dernière réunion de GIEC, il y aura encore des mondes engloutis...
Sauf avec le programme de Ségolène ! (revoir excellence environnementale, coopération avec une "Europe de la recherche, de l'énergie et de l'environnement", co-développement avec l'Afrique...)
Il fallait trouver cette liaison audacieuse !
C'est réellement de l'écriture automatique : en commençant ce billet, je ne savais pas que j'arriverais à cette conclusion...

Nicolas Sarkozy est dangereux .

Oui, nicolas sarkozy est dangereux

MESKENS,JOELLEsamedi 14 avril 2007, 09:34 (article du journal Belge "Le Soir")

Jusque-là, nous ne l'avions pas écrit. Parce qu'il demeure exceptionnel que Le Soir prenne position dans une élection, comme il l'avait fait pour soutenir John Kerry face à George Bush aux Etats-Unis.Cette fois pourtant, on ne peut plus rester sans le dire. Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux. Parce que le candidat de l'UMP à l'Elysée a franchi la ligne rouge. Ses propos sur le caractère inné de la pédophilie ou de la tendance suicidaire bouleversent tous les principes de l'humanisme. La société ne servirait donc à rien ? A quoi bon alors l'éducation, la famille, l'amour, l'apprentissage de la tolérance, si le seul destin décide de faire d'un homme un héros ou un monstre ? Ses propos sur l'Allemagne, prédisposée à s'abandonner au nazisme, sont tout aussi écoeurants. Et que dire de cette phrase, entendue en meeting : « La France n'a pas à rougir de son Histoire. Elle n'a pas inventé la solution finale. » Aurait-il oublié que la France a collaboré ? Que Vichy a livré des Juifs aux nazis ? Jacques Chirac a beaucoup de torts. Mais il a eu ce courage, lui, de reconnaître la responsabilité de l'Etat français pour la collaboration.Ce virage complète chez Nicolas Sarkozy une posture résolument populiste. Combien de fois, lorsqu'il était à l'Intérieur, n'a-t-il pas accusé les juges de ne pas en faire assez, violant ouvertement la séparation des pouvoirs ? Sa mainmise sur les médias ne laisse pas d'inquiéter, elle aussi, obtenant ici le limogeage d'un directeur dérangeant, discutant là de l'embauche d'un journaliste chargé de couvrir l'UMP. Et que dire de ses déplacements de campagne ? Non seulement il ne peut plus se rendre en banlieue, là où Jean-Marie Le Pen se promène désormais, mais même dans des quartiers moins chauds comme la semaine dernière à la Croix-Rousse à Lyon, il doit reculer par crainte des manifestants.« Prendre des voix au Front national, est-ce mal ? », interroge Nicolas Sarkozy. Non, bien sûr, au contraire. Mais à condition de ne pas séduire ses électeurs avec les mêmes mots. Au soir du premier tour, le candidat de l'UMP se félicitera peut-être d'avoir asséché le terreau électoral de Jean-Marie Le Pen. Mais à quel prix ? Celui, affolant, d'une lepénisation des esprits.

Joëlle Meskens

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Messieurs Zemoun ,Finkelkraut, Gluskman, MInc, Elkabach, Mesdames Borloo, Drucker, Laborde, Chabot, Veil, qu'en pensez-vous ?

Coralie

vendredi 13 avril 2007

SAMEDI 14 AVRIL, DANS 9 JOURS...


SEGOLENE A PENSE A TOUT...
...même à ce rapprochement UMP-FN, qu'elle va nous balayer d'un coup de démocratie, sans avoir besoin des parachutes de Michel Rocard, qui, pour lutter contre la montée des extrémismes, voyait déjà une union PS-UDP !
mais Ségolène doit rester assez forte toute seule et n'a pas besoin de compromissions !
Néanmoins, les méandres de cette campagne fleurent parfois l'inacceptable, et des personnes ont peur d'éventuelles dérives demain, comme Anis (blog ci-joint), qui a écrit ce très beu texte :
La peur : un sentiment contre-productif
Oui Sarkozy fait peur !Oui il est dangereux !
Il peut provoquer une guerre civile, des émeutes...
Il peut déchirer le tissu social, briser des liens.
Il peut dresser les Français les uns contre les autres.
C'est vrai, il est anxyogène.
Face à la peur, deux solutions :- le renoncement à nos idéaux pour le moins pire... le retrait, l'abandon de nos valeurs, la fuite... OU - le courage !
Oui, le courage d'aller au bout, d'y croire, de résister aux pressions, le courage de se battre pour ses idées, le courage de ne pas renoncer,jamais.
La peur paralyse.Le courage fait avancer.
Des deux, je préfère le courage quel que soit le
risque encouru.Le courage est une grande vertu.
La peur est intéressante mais seulement quand elle peut être dépassée.
La peur n'a d'intérêt que lorsque lorsqu'elle permet de regarder le danger en face et de se battre contrelui.
Durant la dernière guerre, des hommes et des femmes ont eu le courage de lutter.
Ils auraient pu céder à la peur ...
Aujourdh'hui,il faut se battre pour nos idéaux, pour la gauche.
Il faut se battre pour que Ségolène Royal devienne notre prochaine Présidente de la République !
Voter Bayrou, c'est céder à la peur.Voter Royal, c'est faire acte de courage, de détermination et c'est comme cela que nous gagnerons !
Dès le 22, donnons notre voix à Ségolène pour lavictoire !
La France Présidente !
Je n'ai rien à ajouter, si ce n'est : bravo Anis pour ton style, et merci pour ta clairvoyance et ton engagement.
La question du jour :
(original, je n'ai pas de réponse, j'attends vos réponses pour un bouquin que je compte terminer après les élections !)
Quels éléments, dans les oeuvres de Nerval et atresvisionnaires paraissent démontrer la réalité de l'existence de l'Atlantide ?______________________________________________________Découvrez le blog Yahoo! Mail et ses derniers billetshttp://blog.mail.yahoo.fr

jeudi 12 avril 2007

VENDREDI 13 AVRIL, DANS DIX JOURS...


SEGOLENE A PENSE A TOUT...
...et dans dix jours, nous connaîtrons l'avis des électeurs.
J'ose espérer que nous vivons une "décade prodigieuse", mais qui ne finit pas mal comme le film du même nom.
Il nous reste donc dix jours pour convaincre quelques millions d'indécis. Une mission relativement facile grâce à la qualité de notre programme : croissance, travail, pouvoir d'achat, éducation, formation,...
Message à faire passer dès ce week-end.
Je n'en dis pas plus aujourd'hui, je redeviendrai un peu plus bavard sans doute lundi, avec le compte -rendu d'une activité originale à Condé-sur-Escaut.
Une petite question pour celles et ceux encore attenti(f)ves : quels envahisseurs avaient pris un temps Condé pour "capitale" ?
Et deux réponses sont même plausibles !
J'ai vraiment écrit trop peu aujourd'hui, faut un petit ajout.
Je prends un bouquin au hasard dans ma bib (Non, cette fois, c'est pas Nerval !) et je trouve :
"J'ai bâti une maison au milieu de l'océan
Ses fenêtres sont les fleuves qui coulent de mes yeux..."
C'est de qui ? Et çà me fait penser à quoi ?

mercredi 11 avril 2007

JEUDI 12 AVRIL, DANS 11 JOURS...


SEGOLENE A PENSE A TOUT...
...et bien entendu au financement de son programme.
Une question qui revient encore chez beaucoup d'interlocuteurs, et à laquelle j'ai répondu ceci sur un forum en début de soirée (c'est peut-être suffisant, si quelqu'un a des idées complémentaires qui seraient utiles les jours à venir, elles seront les bienvenues).
Le financement du programme de Ségolène Royal est visible sur son site desirsdavenir.
Le montage est novateur et fort complexe, et repose sur la complémentarité entre les 100 propositions du pacte présidentiel : il y en a qui coûteront, même à court terme, d'autres qui rapporteront, à moyen ou long terme.
Quelques rapides exemples : relancer la compétitivité des PME régionales et procurer de l'emploi pour tous va coûter dans un premier temps (encore que si on ne fait rien, le chômage coûte aussi !). Mais, les entreprises une fois relancées vont recréer de la richesse !
Comment seront-elles relancées ? Parce que non délocalisables grâce à leurs spécificités régionales, parce que s'appuyant sur la recherche et les énergies nouvelles ("S'appuyer sur les régions pour faire marcher la France").
Un autre formidable binôme chez Ségolène : économie-écologie.
L'excellence environnementale et la préparation active de l'après pétrole vont générer à la fois des économies d'énergie et des emplois nouveaux ! Notre air sera plus pur et notre pouvoir d'achat renforcé.
(Aux indécis qui murmurent encore "l'air pur, avec la petite France toute seule ?", je réponds que Ségolène entend mener son programme en coopération avec l'Europe, l'Afrique...et même la Chine, où il existe des trésors d'énergie propre et renouvelable !)
Son programme écologique a été noté 16/20 par les associations environnementales; son programme économie a fait l'objet d'un "appel à voter Ségolène" signé par 27 économistes éminents, parce que le seul économiquement fiable. Le texte complet est topujours édité sur mon blog, avec les noms et fonctions des signataires. (Blog : taper 100 pensées sur Google, puis rechercher le texte des environs du 5 avril...)

Quant aux autres candidats :
-je ne vais pas parler de Le Pen (il va finir par m'intenter un procès pour "non assistance de candidat en déséquilibre instable")
-Bayrou : il va supprimer l'ENA, puis raboter de 20 % les moyens de hôpitaux. "Mourez donc plus vite, Bayrou fera le reste" !
-Sarkozy : des heures sup et la retraite à 70 ans. Ce n'est plus marche ou crève, çà devient "marche et crève" !
Et, entre nous, çà ne pourra mathématiquement pas apporter de solution au spectre du chômage...

Donc, il y a heureusement Ségolène sinon...soit droit dans le mur, soit au fond du ravin !
D'accord, je l'avais déjà dit.
Mais, au moment du sprint final, je récapitule, je remets des éléments en place en attendant d'éventuels compléments...
Désolé, pas de question amusante aujourd'hui : je refile sur ma boîte à message et Google, parce qu'une de nos amies est sans nouvelles de sa famille à Alger où il y a eu aujourd'hui des attentats meurtriers...
J'espère apprendre que TVB pour elle et les siens...
Horrible, cette violence aveugle et gratuite...

mardi 10 avril 2007

MERCREDI 11 AVRIL, 12 JOURS...


SEGOLENE A PENSE A TOUT...
...mais n'est pas experte en génétique !
(Mais demande-t-on cette maîtrise à une Présidente ?
A mon avis, non. Mais les mauvaises langues vont dire que je n'arrête pas de me gourrer !)
Pourquoi je parle donc de la génétique ?
Parce que c'est le dernier dérapage de Sarkozy...
Attention, n'allez pas croire que je fais sa pub ! D'habitude, je mets en évidence le programme de Ségolène,...mais v'là que NS ratisse chez LP, et sacrément large puisqu'avec le tracteur de FB.
Et revoilà Ségolène seule contre tous...Logique donc de rabaisser les autres à leur juste niveau...mais çà risque de descendre très bas...
Et pourquoi je remets mon p'tit Jack en vedette, mais cette fois en gros plan ?
Pour voir, chères lectrices, chers lecteurs, ce que vous en pensez génétiquement...On dirait un pit bull, hein?
Mais je rassure tout le monde : il n'est pas affilié aux RG !
Revenons-en non pas à nos moutons, mais à la concurrence.
FB, c'est la suppression de l'ENA, et puis 20 % d'économies et de licenciements dans les hôpitaux. Sympa pour les malades !
LP, il me fatigue, j'en parle pas !
NS : sa trouvaille de la semaine, les gènes qui ont conditionné irrémédiablement.
Je ne nie pas l'existence de la génétique, ni la forte possibilité de prédispositions. Prédispositions que je souhaite que l'éducation, l'environnement,...puissent aider à modifier si elles sont perverses.
Mais pour NS, les gènes sont indélébilement gravées, et s'appellent prédestination. Tout est écrit...Voilà une pensée qui peut conduire à de graves dérapages. "Si je n'ai pas de libre arbitre, pourquoi lutter, pourquoi même encore vivre ?"
Très grave cette hypothèse (que je ne qualifie ni de philosophie, ni bien sûr de démonstration).
Je ne vais pas...philosopher tout seul, voici ce que pense Mme Taubira de ce nouveau dérapage d'un génétiquement égocentrique :

Christiane Taubira commente les déclarations de Nicolas Sarkozy sur les prédestinations génétiques.
"Nous croyons profondément à l'éducation et à la politique: à l'éducation qui arme, qui instruit, qui prépare à la maîtrise de ses choix personnels, à la politique qui décide, qui transforme les conditions de vie et rend possibles les promotions aussi bien sociales qu'individuelles".Pour elle, les déclarations de M. Sarkozy ne sont "ni une diversion ni un faits divers, mais la révélation charpentée d'une vision de la société où tout est joué, où l'éducation ne sert à rien pour échapper au déterminisme, où la politique ne sert strictement à rien puisque tout est déjà défini et déterminé". Les prises de position du candidat UMP reviennent à "une démission politique, une absence de confiance dans l'éducation, une démission individuelle".
J'espère que je serai plus gai demain...
Tant pis, une question très difficile : quel est l'effet des limaces bleues ?
(Désolé, faut avoir lu le bouquin...mais çà m'est venu comme çà)

Note à Coralie et Freewheelin : je pense que quand nous aurons gagné, nous rigolerons ensemble de la discussion animée d'aujourd'hui !
Il y a des discussuins qui pourraient durer l'éternité, quand un(e) intervenant(e) a raison, mais que l'autre n'a pas tort !
Nous nous occuperons donc de l'éternité (des entrailles d'ivoire de l'éternité, disait Chavée) après les élections.

lundi 9 avril 2007

MARDI 10 AVRIL, 13 JOURS...


SEGOLENE PENSE A TOUT...
...et Coralie aussi : elle vous a déjà délivré deux messages
(aujourd'hui pour l'édition de demain), révélant ses craintes et la belle analyse qu'elle a trouvé chez notre ami "Prof en campagne" (blog dont le lien est ci-joint).
A propos de liens, je signale que depuis hier nous avons installé sur ce blog des liens pour les sites de : Françoise Vallet (future députée en Eure et Loir), Rabah et Villeneuve d'Asq.
Attention (faudra que je vérifie : il y a peut-être deux liens qui s'appellent Villeneneuve...mais c'est pas le même site, vous avez réellement deux trucs différents).
Coralie ayant traité l'actualité avec un professionnalisme que j'applaudis, je n'ai rien grand chose à ajouter.
Je vais quand même parler de l'appel que notre ami Chris (Prof...) a lancé à Clémentine Autin, Marie-George Buffet, Arlette Laguiller, Dominique Voynet, Olivier Besancenot et José Bové.
Le vote utile, dès le premier tour, c'est Ségolène.
Car, comme je l'avais déjà dit, son programme contient tout ce qui est réalisable dans ceux des précités. (Pas le programme de Chris, celui de Ségolène , soyez pas distrait(e)s comme çà !)
Et voilà l'idée géniale : camarades de Clémentine et Marie-George, Arlette, Dominique, Olivier ou José,...votez directement Ségo pour les présidentielles.
Puis, aux législatives, redonnez vos voix à vos candidats, dont la représentativité parlementaire fera ainsi des partenaires d'une gauche plurielle et unie pour la marche en avant de la France !
J'ai quelquefois des idées géniales...J'aurais dû faire de la politique, au lieu de la poétique !
Bon, tout le monde est d'accord, et on fait passer le message ?
Merci !
Alors, une question facile aujourd'hui :
qui a écrit
"...
Photographie tu es l'ombre
Du Soleil
Qu'est sa beauté"
Indices :
1) Non, ce n'est pas un admirateur de Ségolène
2) A son époque, les photos étaient plutôt sepia et blanc cassé que noir et blanc !

Génétique et eugénisme : des voix s'élèvent pour dénoncer les prises de position de N.S.

Les propos de Sarkozy "scientifiquement non fondés" Attribuer aux gènes la responsabilité de la pédophilie et des suicides de jeunes, comme l'a fait récemment Nicolas Sarkozy, est "scientifiquement non fondé" et risque d'ouvrir la voie à une forme d'eugénisme, ont mis en garde ce week-end des spécialistes médicaux, a-t-on appris lundi 9 avril. "C'est une ineptie purement idéologique qui est totalement à côté des acquis actuels de la science et de la génétique en particulier", selon le Pr Bernard Golse, pédopsychiatre à l'hôpital Necker-Enfants mala"Il n'y a pas de gêne d'un destin malheureux" Assurant qu'"il n'y a pas de gène d'un destin malheureux", le généticien Axel Kahn a jugé dimanche "relativement grave" l'existence de "tout un courant qui prétend que les gènes sont tellement déterminants (...) qu'ils sont responsables de certains désordres de la société, et que par conséquent, la contrainte, les difficultés économiques, les malheurs sociaux n'y sont pour rien". Insistant sur la liberté de l'homme et pointant le risque d'eugénisme, Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, avait aussi critiqué samedi l'idée d'une éventuelle prédétermination génétique des pédophiles. "L'idée d'une pédophilie prédictible et génétique, c'est purement renouer avec le chromosome du crime de Cesare Lambroso", criminologue italien du XIXe siècle, relève le Pr Golse. Or, défendre l'idée d'un tel type de déterminisme est "extrêmement dangereux", met en garde Christine Bellas-Cabane, présidente du Syndicat national des médecins de la protection maternelle et infantile (SNMPMI), rappelant, elle aussi, les risques de dérives eugénistes.

/////////////////////////////////////////////////

Cet extrait est tiré du post que notre ami Chris (qui va aller assister au meeting de Ségolène à Toulouse grrr grrr grrr :-)))))....) nous a adressé sur le forum de soutien de DA aujourd'hui.

Amitiés

Coralie

Les lectures de N.S : j'ai peur pour ma France. Ou sont les intellectuels, les médecins, les médias ? pourquoi ce terrible silence !!!!!!

En 1775, le pasteur suisse, Jean-Gaspard Lavater, rédige un essai sur la physiognomonie. Il propose d'identifier le caractère d'un individu à partir de l'observation de la mobilité de son visage.
Quelques années plus tard, le médecin allemand, François-Joseph Gall, s'oppose à Lavater. Ce n'est plus le visage qu'il faut observer mais le crâne qu'il faut tâter pour déterminer la personnalité d'un individu. En effet, ce crâne serait, selon lui, modelé par la forme du cerveau en fonction de la personnalité. La fameuse " bosse des maths " est née. C'est la phrénologie. Dans la même lignée, le médecin italien, Cesare Lombroso, propose en 1885 sa théorie du criminel-né. Selon lui, le crime est le fait d'individus constitutionnellement voués à cela, que l'on peut repérer par des stigmates physiques ou morphologiques dont il suffit d'établir l'inventaire. Dès lors, des millions d'observations chiffrées seront recueillies sur les criminels dans toute l'Europe.Par exemple, le poids du cerveau des honnêtes gens oscillerait de 1475 à 1550 g, alors que chez les criminels, il serait de 1455 g. Contre exemple consternant pour les scientifiques : le cerveau de Léon Gambetta ne pèse que 1160 g.
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
De telles théories ne sont pas si loin de nous. Elles ont conduit à des dérives racistes comme le nazisme.
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Plus récemment, en 1965, la généticienne écossaise Patricia Jacobs annonçait la découverte d'un " chromosome surnuméraire Y " plus présent chez les criminels et les déficients mentaux. Cette théorie non fondée scientifiquement a été abandonnée en 1975.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La responsabilité des médecins, journalistes, médias est terrible aujourd'hui : ils se taisent !!!!

est-ce qu'ils cautionnent ???????

J'ai peur !!!! et surtout .......j'ai honte !!!!! de leur silence assourdissant!!!

Coralie

dimanche 8 avril 2007

LUNDI 9 AVRIL, 14 JOURS...


SEGOLENE PENSE A...
....la France Présidente !
(çàd Démocratie participative, avec pouvoir d'achat garanti, du travail pour tous,...)
Cette campagne m'aura permis de faire la connaissances de personnes exceptionnelles, que j'ai déjà citées, et parmi elles, Suzanne Citron, une historienne qui fut aussi Résistante. (Voir sur Google).
Je "joue dans la même équipe" que Suzanne...Et c'est grâce à Ségolène !
Nous ne pouvons que gagner le match !
Voici l'un des derniers textes que Suzanne m'a transmis,texte qui mérite d'être lu attentivement.
(NB : j'ai finalement trouvé intéressant de transmettre tout le message de Suzanne, soit un texte qu'elle a voulu nous communiquer, puis un autre qu'elle a écrit)
“Libération”, 6 avril 2007“
Royal, pour faire échec à la droite”Interview d’Etienne Balibar.
Etienne Balibar est philosophe, professeur émérite à l'université Paris-X-Nanterre. Ancien élève du philosophe communiste Louis Althusser, il est aujourd'hui l'une des grandes références intellectuelles de l'extrême gauche.Vous souhaitez la victoire de Ségolène Royal. Pourquoi ? Il faut faire échec à la droite, dont le principal candidat vise une polarisation accrue de la société française, l'inscription de la xénophobie dans les institutions, la liquidation du droit de grève et la commercialisation de la culture. De plus, je ne crois pas qu'une défaite se solderait pour la gauche par une traversée du désert salvatrice, mais plutôt par une décomposition dont il lui serait difficile de se remettre. L'important à mes yeux est moins la personne, le style ou les convictions personnelles de Ségolène Royal que la place qu'elle occupe, les rapports de force entre acteurs politiques et l'usage qu'ils sauront faire de son élection. J'ajoute que l'arrivée d'une femme à la tête de l'Etat est une sorte de révolution, et qu'elle a été la seule à diagnostiquer le déficit de représentation de notre système politique, devenu propriété d'une caste de techniciens et de politiciens qui n'ont rien à envier à la monarchie de Juillet ou au second Empire. Il faudra être plus précis, mais le tollé suscité par ses modestes propositions de démocratie participative signale un trouble positif.Comment expliquer la faiblesse globale de la gauche ? Deux choses caractérisaient la gauche française : sa base sociale, centrée sur le salariat, dont elle s'était donné pour mission d'unifier les intérêts ; et un corpus de valeurs de solidarité, de liberté et d'égalité. Mais sur ces bases on a toujours vu se reproduire des clivages eux aussi constitutifs : gauche de gouvernement et de contestation, parlementaire et extra-parlementaire, marxiste et autogestionnaire, etc. Ce qui a rendu possibles les victoires électorales débouchant sur des conquêtes sociales et démocratiques, c'est la convergence politique des deux gauches, même de façon conflictuelle. Aujourd'hui, cette rencontre risque de ne plus se produire.Pourquoi ? Le parti socialiste, après des années de pouvoir et de cohabitations variées, est en mauvais état, mais je suis encore plus préoccupé par la «gauche de la gauche», à laquelle j'appartiens par formation intellectuelle et tradition militante. Les chapelles qui la composent se livrent une concurrence consternante qui révèle un électoralisme encore plus fort que chez les partis de gouvernement. Cet émiettement traduit de vrais désarrois devant la difficulté à fédérer des mouvements et des contestations hétérogènes, à concilier l'héritage du socialisme municipal avec la revendication des exclus. Il reflète aussi la perpétuation des clivages entre un gauchisme syndical et un anarchisme culturel post-soixante-huitard. Qu'on me comprenne bien, ces critiques sont aussi des autocritiques. C'est la faiblesse de la «gauche de la gauche» qui risque de faire gagner la droite dure, autant que le désenchantement des ouvriers, des enseignants et des classes moyennes envers le PS.Après la victoire du non au référendum, la gauche de la gauche avait semblé pouvoir s'unir ? Oui, mais le rejet du libéralisme, sur lequel elle a tenté de s'unir et d'entraîner une partie du PS, est un mot d'ordre très confus. Je préférerais qu'on parle d'anticapitalisme. Le libéralisme n'est pas à rejeter en bloc, qu'il s'agisse des libertés individuelles ou même de la concurrence économique, laquelle provoque chez les militants d'extrême gauche une phobie plus religieuse que politique. Cet antilibéralisme abstrait, qui en dit trop d'un côté, n'en dit pas assez sur les nouvelles formes du capitalisme : économie de la sous-traitance, développement du biocapital, perspectives d'exploitation du risque écologique planétaire, nouveaux blocs de rang mondial. Il ne permet ni d'isoler les adversaires principaux ni de tracer la démarcation nécessaire avec protectionnisme et étatisme.Ne mélange-t-on pas capitalisme, mondialisation et Europe libérale ? Si. Personne ne pense sérieusement que l'Etat français dispose par lui-même de la possibilité d'inverser le cours de la mondialisation. Le discours souverainiste est mystificateur. Mais il ne faut pas non plus se résigner au nouveau cycle qui est en train de détruire les droits mis en place par un siècle de réformes et de luttes de classes. Comme le dit Robert Castel, nous assistons à l'émergence, à la place du salariat classique, d'une nouvelle condition sociale : le précariat. La majorité des emplois créés sont instables, ce qui entraîne des conséquences psychologiques et sociales gravissimes, en particulier pour les jeunes ? même s'il faut trouver un nouveau régime pour la mobilité professionnelle. Sur ce point et sur d'autres ? l'exception culturelle, la rénovation des services publics, l'éducation civique ?, nos résistances et nos projets dépendent entièrement de l'inscription dans une dimension au moins européenne. Ayant voté «non» au référendum constitutionnel de 2005 précisément pour ces raisons, je dois bien constater que le débat est retombé. Mais je milite pour que la gauche aille dans le sens d'un fédéralisme européen, à condition que ses institutions soient démocratisées et décentralisées, ouvertes aux actions de masse en faveur d'un nouveau pacte social.A contrario, l'identité nationale est-elle un faux problème ? Pas du tout ! C'est un sujet à propos duquel le clivage gauche-droite doit être fortement mis en évidence. Malgré ses formes destructrices, la révolte des jeunes de banlieue contre les discriminations montre qu'il existe des ressources potentielles pour la nation républicaine, mais aussi, par contrecoup, qu'une partie des classes populaires en butte à l'insécurité est attirée par des positions populistes, voire racistes. On ne résistera pas à cette dérive avec un discours universaliste abstrait, prônant une sorte de citoyenneté nomade. Je n'ai rien à objecter au fait que Ségolène Royal revendique certains symboles patriotiques, dès lors qu'elle se prononce en même temps pour la régularisation d'une immigration de résidence autour de la scolarisation des enfants. Cela traduit une conception ouverte de la nation, à partir de laquelle toute la gauche, avec ses différentes sensibilités, peut s'atteler à une synthèse de l'identité française et de l'ouverture au monde du XXIe siècle._______________________
“Libération”, 30 mars 2007
Quelle histoire pour quelle nation?
L'histoire doit être réécrite pour une identité française ouverte et multicoloredans l'Europe et le monde d'aujourd'hui.Par Suzanne Citron
La nation nouvel enjeu de la campagne présidentielle ? Mais quelle nation, et selon quelle Histoire? S'agit-il du « romannational », qui survit en filigrane dans les manuels de l'école et en bribes dans les souvenirs des aînés ? Pour se défendre contre le tollé suscité par son inadmissible projet d'un "ministère del 'immigration et de l'identité nationale", Nicolas Sarkozy a déclaré(Caen, 9 mars) : "Celui qui arrive et qui aime la France devientl 'héritier de tout son passé ." Du côté de Ségolène Royal, "La gauche et la droite ne mettent pas le même contenu dans la notion d'identité"affirme Stéphane Rozes, tandis que Jean-Pierre Chevènement, très présent auprès de la candidate, assure qu'avec la Marseillaise et le drapeau, Ségolène Royal reprend le terrain trop souvent abandonné par la gauche depuis des lustres à la droite et à l'extrême droite(Libération, 27 mars.)
Mais la question de l'Histoire n'est pas
posée
.L'Histoire scolaire, fabriquée dans le contexte des passions nationalistes des années 1880 et de la culture raciale de las upériorité blanche et européenne, faisait silence sur la traite des noirs et sur l'esclavage. Elle exaltait la colonisation comme "la grande oeuvre de la République". Dans l'école devenue obligatoire, elle devait bâtir l'unité patriotique et nationale. Les enfants de la métropole, qu'ils soient corses ou basques, ont tous appris que leurs ancêtres étaient gaulois. Aux petits indigènes scolarisés dansl'Empire, aux Antilles, en Algérie, au Sénégal, l'Histoire a imputédes grands-pères gaulois, qui n'avaient pas la couleur de leur peau.Les héritiers d'une lointaine symbiose judéo-occitane ou judéo-arabeou les descendants d'une culture yiddish émigrée du shtetl ont adopté sans broncher, comme "naturels", ces mêmes ancêtres gaulois. C'était le temps où l'assimilation marchait. Parce que, depuis la Révolution et l'Empire, l'État et la Nation étaient confondus et que la République incarnait le Progrès humain,cette Histoire a, jusqu'à très récemment, masqué les exactions—notamment coloniales—imputables à l'État et à la sacro-sainte Révolution elle-même. Après la 2ème guerre mondiale, les massacres de Sétif du 8 mai 1945, la répression de 1947 à Madagascar ont été occultés pendant des décennies. Jusqu'à sa condamnation par Chirac, le 16 juillet 1995, les manuels ont ignoré la responsabilité de l'État vichyssois dans la déportation des juifs. Ils sont longtemps restés muets sur la torture en Algérie, sur le sort honteux des Harkis, sur la mémoire meurtrie des Pieds Noirs. La présence d'Indigènes dans l'armée de la Libération n'a été solennellement reconnue qu'à la suite du film qui la racontait. L'Histoire républicaine et nationale a refoulé dans le non dit les mémoires des vaincus et des blessés de l'Histoire. Elle a ignoré, dans son récit,les héritages spécifiques des Français alsaciens, bretons, corses,occitans, basques, des descendants d'immigrés, de colonisés,d'esclaves.Lorsque Nicolas Sarkozy enjoint aux nouveaux arrivants d'être « les héritiers de 2000 ans de christianisme », il méconnaît les quatorze siècles d'Islam dont les Français musulmans sont porteurs. Mais, entre les Hébreux et la Shoah, l'Histoire scolaire ignore, elle aussi, la saga juive, millénaire, méditerranéenne et européenne. Chacun doit enfin en prendre acte : la grande synthèse construite et léguée par les historiens libéraux (1) et républicains du 19ème siècle, estaujourd'hui caduque. Mise en cause par le réveil des mémoires, elle l'est aussi par les travaux conjugués des historiens, des archéologues, des anthropologues, des préhistoriens. Ils re-problématisent le passé en fonction d'éclairages neufs. Les nouveaux matériaux, les (re)lectures d'archives, l'interrogation sur le sens différent d'un même mot selon les moments, les lieux et les personnes, permettent de questionner le passé, de déconstruire les postulats nationalistes et scientistes du 19ème siècle, de faire tomber les cloisons artificielles qui emprisonnent les recherches et brident les fulgurances. Ils amorcent le chantier d'une Histoire pour demain, celle d'une France ouverte et multiple, dans une Europe à repenser, dans un monde chahuté, dans une terre en danger.L'Histoire dont les Français ont besoin comme support d'une identité nationale aux mille couleurs doit être mondiale et européenne pour être vraiment nationale, parce que les Français d'aujourd'hui ont desracines dans la planète entière. Tissée de mémoires croisées et d'identités plurielles, cette Histoire sera le support d'une citoyenneté commune des droits et des devoirs, une citoyenneté de combat contre toutes les inégalités, lucide sur les enjeux écologiques, tournée vers l'avenir .
C'est l'histoire revendiquée par Christiane Taubira ,la Française de Guyane, ce sera celle de la France métissée de Ségolène Royal.(1) au sens du 19ème siècle !
( Dernier livre paru : Mes lignes de démarcation, (Syllepse 2003).)
D'accord, c'était encore une fois un peu long...
Mais çà valait la peine de découvrir le style et les idées de Suzanne ! Une Grande Dame qui est devenue pour moi , une Amie, bien que je ne la connaisse que virtuellement...
Vivement qu'on ait gagné les élections, et qu'on puisse parler d'autre chose...
Vous êtes en retard pour les réponses aux questions du jour, enfin, en voilà encore une :
-Quel rapport entre Suzanne et le thé au jasmin ?

samedi 7 avril 2007

DIMANCHE 8 AVRIL, RESTE UNE QUINZAINE...


ET VOILA LE JOUR DE PAQUES...
...et les enfants heureux de chercher les oeufs en chocolat dans les jardins !
J'aurais donc dû parler aujourd'hui de la campagne gaie qu'aurait voulu Ségolène...mais je remets mes roses barbelées en illustration, car Coralie m'a fait parvenir le message d'une maman inquiète pour son enfant que Sarkozy, dont vous connaissez la vitesse d'analyse médicale, juge irrécupérable.
Voici ce message poignant :

Message de z...
Cette lettre ne commencera pas par Monsieur. Vous ne méritez pas ce titre.
“Entre tous mes tourments entre LA MORT ET MOI
Entre mon désespoir et la raison de vivre
. Il y a l'injustice et ce malheur des hommes
Que je ne peux admettre ; il y a ma COLÈRE......”
Si je vous comprends bien, mon enfant dépressif est né comme ça, il ne pourra jamais guérir. Il ne lui reste donc plus qu’à se jeter par la fenêtre. Et ce n’est pas une façon de parler. Je ne parlerai pas ici de la souffrance de mon enfant devant ces propos, ni des miennes, moi, sa mère, mais je voudrais vous dire ceci: je n’aimais pas votre projet politique. Je n’aimais pas votre projet de société. je n’aime pas non plus votre conception de l‘homme. Chaque jour je cherche à faire appel à ce qu’il y a de meilleurs en l’homme, à sa capacité à s’ouvrir aux autres, à tout l’amour qu’il y a en chacun de nous, et qui ne demande qu’à s’exprimer. Je cherche à élever l’homme. Vous faite appel aux angoisses de l’homme, à ses peurs, à la tentation toujours présente se replier sur lui même.Vous rabaissez jusqu’à l’idée même d’humanité. .....
"La lumière toujours est tout près de s'éteindre
La vie toujours s'apprête à devenir fumier
Mais le printemps renaît qui n'en a pas fini
Un bourgeon sort du noir et la chaleur s'installe"
Et la chaleur aura raison des ÉGOÏSTE S. Leurs SENS ATROPHIÉS n'y résisteront pas....
Heureusement il y a Paul Eluard.
Rien grand chose à ajouter, si ce n'est qu'on admire cette maman qui se bat pour son enfant, et qui cite Paul Eluard...
Il faut quand même une question du jour, la voici :
Paul Eluard a écrit "Liberté". Un autre grand poète surréaliste est aussi l'auteur d'un beau texte intitulé aussi Liberté. Qui ?
(Petit indice : c'est un belge, et je l'ai déjà cité sur ce blog.)

vendredi 6 avril 2007

SAMEDI 7 AVRIL, 16 JOURS...


SEGOLENE PENSE A TOUS...
...et même à moi !
En effet, la "Réussite éducative et culturelle pour tous" figure dans son pacte présidentiel !
Et j'ai besoin d'une (petite) formation : hier, sur ce blog, je parlais d'Eure-et-Loire...au lieu d'Eure-et-Loir !
(Immédiatement, l'une des collaboratrices de Ségolène, la célèbre Coralie, m'a signalé-gentiment, vous inquiétez pas!- l'erreur. A quel point on est attentif chez nous, quand même...Voilà qui démontre notre détermination exceptionnelle !)
Faute de frappe ? (Mais fallait pas frapper : lutte contre toutes les formes de violence, points 50 à 59 du Pacte)
Erreur géographique, confusion le Loir et la Loire ?
Dcidément, j'ai tout faux, et : "Quand on connaît pas la France, faut la quitter..."
Keske j'écris trop vite, c'est bien sûr pas Ségolène qu'avait dit çà, elle est la seule capable de faire aimer la France à tous avec sa "République nouvelle" !
Et mon erreur géographique m'a amené à rappeler une citation de la concurrence !
Une concurrence, par parenthèse, encore plus nul que moi en géo : il paraît qu'il ne sait même pas où se trouve Lyon, et il se voit président de tous les Français !
Moi, Lyon, je sais où c'est : c'est l'OL, et c'est le site où Najat (site ci-joint, y'a qu'à cliquer) se présente aux législatives.
Ah, l'individu dont je causais saurait où se trouve Lyon, mais n'a pas voulu y aller, parce que Najat va battre son candidat, et qu'en plus il est supporter de l'OM !
(Remarque : une lettre d'écart, dans l'alphabet, où OL vient avant OM ! Voilà qui est de bonne augure...)
Bon , les questions du jour, maintenant (difficiles, aujourd'hui !) :
1) Qui est cet individu dont je viens de parler ? (Vous pouvez noter simplement ses initiales, vous fatiguez pas trop !)
2) Pourquoi doit-il être supporter de l'OM ?